Lancement du mouvement des SURVIVANTS : 4 juin 2016

Contexte

Avec 220 000 IVG pour 800 000 naissances, notre génération est privée chaque année d’un cinquième de ses membres. Etant nés après 75, nous avions donc tous 1 chance sur 5 de ne pas vivre.

Nous ne connaîtrons jamais notre sœur ou notre frère arrivé trop tôt ou trop tard. Certains d’entre eux souffraient de maladies ou de malformations mais la plupart avait juste la malchance de ne pas arriver au bon moment. Entre le corps médical qui ne veut plus prendre aucun risque, l’entourage qui culpabilise et les médias qui présentent l’IVG comme la solution idéale à une naissance non planifiée, il devient difficile pour une jeune fille de mener à terme sa grossesse même si elle le désire.

Au nom de ceux qui nous manquent et devant ce constat alarmant, nous avons donc formé les Survivants.

Présentation

Le mouvement des Survivants est une tribu solidaire réunissant des jeunes nés après 1975 sans autre caractéristique que la révolte face à la planification froide des naissances et aux souffrances et injustices provoquées par l’avortement.

Au fond, nous avons cette question lancinante :

« Mon frère, ma sœur, qui étaient aussi valables que moi, sont morts. Pourquoi suis-je en vie ? ».

A cette angoisse, nous avons trouvé une réponse :

Notre joie de vivre pour montrer que chaque vie vaut la peine d’être vécue. Nous exigeons que des alternatives à l’IVG soient développées. Pour nous, le meilleur avortement est celui qu’on évite. Nous voulons que chacun réalise que l’IVG nous affecte tous et qu’une réponse solidaire et collective doit être apportée à cette souffrance.

Nos objectifs

  • Proclamer notre révolte face au sentiment d’injustice que nous ressentons devant la loterie introduite par l’IVG. Nous souhaitons faire de la baisse de l’avortement un objectif de santé publique et empêcher sa banalisation.
  • Libérer la parole et alerter l’opinion sur les souffrances qu’un avortement crée pour soi et aussi dans l’entourage familial et amical.
  • Favoriser l’entraide et le soutien mutuel contre la déprime et l’isolement dont certains d’entre nous peuvent souffrir depuis qu’ils savent que leur vie n’a tenu qu’a un fil.
  • Rendre hommage aux frères et sœurs qui devraient vivre à nos côtés et redire tout notre compassion aux femmes et aux couples qui subissent ou ont subi un avortement.

Nos actions

  • Nous sommes un mouvement d’agit’ prop’ présent dans chaque grande ville de France. Nous organisons des animations de rues créatives et pacifiques afin de sensibiliser la presse et l’opinion publique sur les injustices créées par l’avortement.
  • Toutes nos interventions sont suivies d’une grosse fête déguisée dans une boite de nuit ou un bar que nous privatisons. Nous y invitons les journalistes et les gens avec qui nous avons échangé pendant la journée.
  • La création graphique et artistique est au cœur de nos modes d’expression.
  • Sur le web, nous agissons via notre plateforme et les réseaux sociaux pour sensibiliser les internautes au syndrome du survivant *et proposer des solutions pour l’avenir.
  • * le syndrome du survivant : syndrome particulier, devenu collectif, de ceux qui ont conscience d’avoir survécu à l’avortement et qui peut entrainer différentes souffrances psychologiques.

Nos principes

La communauté se fonde sur trois principes :

  • Activisme pacifique non violent
  • Solidarité avec toutes les personnes concernées par la souffrance de l’IVG
  • Neutralité religieuse, politique et idéologique

Chacun est libre de rejoindre le mouvement dès lors qu’il adhère à nos principes.

Nous ne sommes sous les ordres de personne.

Présentation du happening

Notre action du samedi 4 juin est une performance symbolique afin d’affirmer que face à l’avortement nous devons désormais tous être liés.

En nous ligotant pour les 4/5e d’entre nous avec un scotch vert « conforme » et pour le 1/5e restant avec un scotch rouge « non conforme » nous voulons interroger la société sur son contrat social et affirmer qu’une demande d’IVG est un appel à l’aide auquel nous devons répondre en restant solidaires les uns envers les autres.

Nous proposerons également aux passants, comme Morpheus le fait pour Neo dans le film Matrix, de choisir entre un dragibus vert ou rouge afin de les replacer devant ce choix arbitraire que doivent faire chaque année plus de 200 000 françaises.

Site web : Les Survivants
Page Facebook : Facebook.com/lessurviivants/
Contact : presse@lessurvivants.com
Porte parole : Emile DUPORT 06 64 71 63 58

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?