L’annonce du rétablissement des exécutions et amputations par les talibans « a semé la peur dans le coeur des chrétiens afghans »

Dans une interview accordée à Associated Press, le mollah Nooruddin Turabi a annoncé la reprise par les talibans des exécutions et des amputations en Afghanistan.

Les corps de quatre hommes ont été pendus à Herat, en Afghanistan, par les talibans. Sher Ahmad Ammar, gouverneur adjoint de Herat, raconte que « leurs corps ont été amenés sur la place principale et suspendus dans la ville comme une leçon pour les autres ravisseurs ».

Mohammad Nazir habite à Herat. Alors qu’il faisait ses courses, un message dans un haut-parleur a attiré son attention. « Quand je me suis avancé”,explique-t-il, “j’ai vu qu’ils avaient amené un corps dans une camionnette, puis ils l’ont accroché à une grue ». Sur le corps suspendu, on peut lire « c’est la punition pour un enlèvement ».

Répondant à une interview de l’agence de presse Associated Press, le mollah Nooruddin Turabi, l’un des fondateurs des talibans, a affirmé que des exécutions et amputations allaient être rétablies par les talibans, précisant que cela ne serait pas forcément réalisé en public.

« Tout le monde nous a critiqués pour les punitions dans le stade, mais nous n’avons jamais rien dit sur leurs lois et leurs punitions. Personne ne nous dira quelles devraient être nos lois. Nous suivrons l’Islam et nous ferons nos lois sur le Coran. »

Nooruddin Turabi a continué en affirmant l’effet dissuasif des amputations, « couper les mains est très nécessaire pour la sécurité ».

Selon l’Associated Press, Nooruddin Turabi était « l’un des exécuteurs les plus féroces et les plus intransigeants du groupe » du temps de la précédente domination talibane.

International Christian Concern rapporte que « cette annonce a semé la peur dans le cœur des chrétiens afghans qui craignent d’être considérés comme des criminels par les talibans en raison de leur conversion au christianisme ».

William Stark, directeur régional d’International Christian Concern pour l’Asie du Sud, appelle la communauté internationale à « protéger et secourir » les chrétiens afghans.

« Pour les chrétiens afghans et d’autres communautés marginalisées, le régime brutal et oppressif des talibans entraînera probablement une persécution accrue. Les chrétiens afghans sont particulièrement vulnérables en raison de leur passé de convertis. Selon l’interprétation de la charia par les talibans, les chrétiens afghans ne seront pas considérés comme une minorité religieuse. Au lieu de cela, ils seront traités comme des criminels si leur identité est découverte. La communauté internationale doit prendre des mesures pour protéger et secourir cette communauté vulnérable. »

M.C.

Crédit image : Dmitriyk21 / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.