L’apologétique, une des dernières batailles de l’Eglise sur terre ?

Quelqu’un a dit que le dernier combat de l’Eglise de Jésus-Christ concernerait l’authenticité et l’inspiration de la Bible. Force est de constater que la foi de l’Eglise de Jésus est en butte à des assauts de plus en plus frontaux, de plus en plus puissants et de plus en plus ouvertement relayés par les médias, les émissions TV, les enseignants, voire les hommes politiques et les artistes !

Face à cette pression croissante qui les enserre de plus en plus, un certain nombre de chrétiens ont lâché prise, et se sont laissés emporter par le courant du relativisme ambiant.

Oh bien sûr, beaucoup continuent à professer « leur foi », continuent à fréquenter leur communauté locale, et même à chanter des cantiques avec une belle énergie. Puisque la musique est bonne et que les visages sont sympathiques, c’est finalement bien mieux « d’appartenir à une communauté » que de rester seul, isolé, face à un monde générateur de tant d’angoisses.

Mais est-ce suffisant ?

Il s’avère que les arguments des adversaires de Dieu ont parfois pénétré profondément le cœur de ces croyants. Et même s’ils ont enfoui leurs doutes, leur trouble est bien réel. En fait, ils sont écartelés entre ce qu’ils ont entendu « à la télé » ou ailleurs – et ce qui est écrit noir sur blanc dans les pages de la Bible.Alors bien sûr, ils ont du mal à prier. Et bien sûr ils ont une certaine difficulté avec les prédications du dimanche qui prennent la Bible un peu trop « au pied de la lettre ».

Une prédication sympathique qui les invite à une bonne moralité

Une prédication sympathique qui les invite à une bonne moralité, ou leur apporte quelques conseils pour mener une vie agréable, c’est acceptable. Après tout n’est-ce pas le rôle d’une église d’apporter des « repères », des « valeurs » et de les aider à mieux vivre ? Mais de grâce ne commencez pas à parler du miracle de l’exode, de la mer qui s’ouvre devant Moïse, de Josué qui arrête le soleil dans sa course, ou de Jésus qui marche sur les eaux, ressuscite d’entre les morts et monte au ciel devant les yeux ébahis des disciples.Et quant à Esaïe, Daniel, Josué, David et tous les autres – miracles, visions du futur, intervention divine d’envergure nationale – non, laissez tomber.

Cher prédicateur du dimanche, vous pouvez extraire de la Bible 1 ou 2 versets qui nous réchauffent le cœur ou nous rassurent, mais nous ne sommes pas vraiment intéressés à savoir si Abraham, David, Moïse ou Gédéon ont réellement existé. Et puis Jérusalem, et tout ce qui touche à Israël, c’est tellement explosif que… non, c’est trop compliqué, et ça ne nous intéresse pas.Laissez-nous croire ce que nous voulons.

Nous nous contentons de « spiritualité » et peu importe que le texte biblique soit factuel ou pas.

Nous n’avons pas besoin de faits. Nous nous contentons de « spiritualité » et peu importe que le texte biblique soit factuel ou pas. Pourvu que nous nous sentions bien, ça nous suffit. Même si ce genre de « foi » ne concerne qu’une partie de l’Eglise, il est révélateur des dégâts occasionnés par les mensonges de l’athéisme ambiant, par le matraquage constant que subissent les croyants. Un mensonge répété 100 fois ne finit-il par devenir une vérité ? Les publicitaires et les dirigeants politiques l’ont compris depuis longtemps. Le diable aussi.

Il se dit qu’aux USA, 70 % des jeunes croyants qui entrent à l’université perdent la foi. C’est tragique. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils sont victimes des manipulations, mensonges, escroqueries intellectuelles sans nombre qui sont colportées et distillées à toutes les étapes de leur cursus scolaire puis universitaire – et que cela les détourne du vrai Dieu, de leur Créateur et du salut en Jésus-Christ.Le salut, la rédemption, le ciel, la gloire,… vous voyez de quoi je parle ?

Certains chrétiens perdent leur foi, et tournent clairement le dos à la Bible, et au Dieu de la Bible. D’autres se contentent d’un ersatz de foi, d’un christianisme émotionnel, désincarné, sans réalité – ou vivent carrément dans un monde imaginaire. Gare au jour où la réalité va les rattraper ! Pourtant – et heureusement – il existe une race de chrétiens qui ne se laissent pas intimider par les affirmations péremptoires de ceux qui attaquent la Bible.

Ces chrétiens-là ne mettent pas leur intelligence au vestiaire, et ils se permettent même de soupçonner les « grands spécialistes » auto-proclamés, de ne pas avoir tout compris – et même d’avoir compris beaucoup de choses « à l’envers ». On les appelle des « apologètes » – autrement dit des « défenseurs de la foi ». Les apologètes ne sont pas des gens obtus, fermés, qui s’accrochent à des chimères. Mais ce sont des amoureux de la vérité, des chrétiens qui vivent proches de Dieu et connaissent d’expérience un certain nombre de réalités.

Ils sont généralement aussi des étudiants assidus, de ceux qui fouillent en profondeur, qui cherchent à comprendre au-delà des apparences. Ils n’ont pas peur de la vérité. Ils veulent la vérité !Jésus n’a-t-il pas affirmé que la vérité avait le pouvoir de rendre l’homme libre ? Alors la vérité, c’est plutôt important !

Les mensonges sur Dieu sont juste répétés par des gens qui n’ont aucune expérience de la Présence de Dieu

Les mensonges sur Dieu sont juste répétés par des gens qui n’ont aucune expérience de la Présence de Dieu, aucun vécu concret de Ses exaucements, aucune connaissance sérieuse des enseignements de la Bible, et aucune expérience de la validité de ses promesses – bref – des gens qui ne savent absolument pas de quoi ils parlent ! Mais ils en parlent, et se permettent même de juger la Bible (des légendes), de juger les croyants (des hypocrites, des faibles) – et bien sûr de clamer ce qu’ils pensent de Dieu (Il n’existe pas, Il est injuste, etc.). Incroyable n’est-ce pas ?C’est comme si un aveugle voulait vous décrire les fleurs de votre jardin et vous en faire découvrir leur beauté subtile.

Insensé ?? Et pourtant c’est ainsi. Moins d’un siècle après la naissance de l’Eglise, des chrétiens de tout premier plan dénoncèrent les hérésies, les mensonges des athées et mirent clairement en évidence des arguments démontrant l’absolue vérité du texte biblique. Ils furent les premiers apologètes.

Aujourd’hui encore de nombreux sites Internet font feu de tout bois, pour essayer d’arracher nos contemporains aux funestes mensonges qui les enserrent depuis l’enfance et les poursuivent jusqu’à leur mort. Certains avancent des arguments, des faits qui valident le texte biblique, alors que d’autres publient des témoignages, parfois poignants, d’existences métamorphosées, de miracles authentiques, de guérisons suite à la prière, de révélations humainement impossibles.

Bref, une armée de croyants, dans toutes les langues (anglais, arabe, chinois …), travaille à dénoncer les mensonges et à remettre la vérité à sa place.Ensuite, chacun en fera ce qu’il voudra. Après tout, chacun est responsable de lui-même.

C’est dans ce sillage « apologétique » qu’il faut situer l’initiative – francophone – d’une petite équipe de chrétiens

C’est dans ce sillage « apologétique » qu’il faut situer l’initiative – francophone – d’une petite équipe de chrétiens qui a débuté son action de façon quasiment confidentielle en 2014. Ils ont démarré la production de courtes vidéos d’apologétique, diffusées via un site Internet alors totalement inconnu www.oui-dieu-existe.fr. Derrière ce nom qui traduit leur volonté de réaffirmer la vérité malgré tout, se trouve en réalité un impressionnant pool de ressources. Des informations de qualité émanant des plus grands spécialistes mondiaux d’apologétique.Ce site s’adresse à tous, mais peut-être tout d’abord à ceux qui se posent de vraies questions et qui osent confronter leurs croyances, ou leur incrédulité, aux faits.C’est d’ailleurs ce que reflète leur slogan « des réponses honnêtes à des questions honnêtes ».

Leur travail est principalement synthétisé dans de courtes productions vidéos, plutôt denses et renfermant un certain nombre d’informations, d’arguments solides et de références sérieuses. De l’archéologie à l’astrophysique, en passant par la biologie ou la réflexion philosophique, ils ont pour ambition d’aborder franchement des dizaines de sujets essentiels. Sans tabou.

Ce choix délibéré permet à ces vidéos, courtes et incisives, d’être facilement relayées sur les réseaux sociaux et d’atteindre rapidement des milliers (et même des centaines de milliers) d’internautes en quête de vérité.Avec une dizaine de vidéos seulement, ils avaient déjà franchi le cap du million de visionnages au printemps, et leur audience s’accroit quotidiennement. Cela traduit un renouveau d’intérêt de nos contemporains pour « les choses de Dieu » comme on disait autrefois – et leur réalité.

Si on peut reprocher à ces vidéos d’être parfois un peu trop denses (il faut parfois les visionner plusieurs fois, surtout quand on n’est pas familier du sujet), elles sont cependant accompagnées d’un court descriptif qui peut se révéler bien utile (complément d’information, références ou listing des arguments – style wiki). Un site qui aidera assurément bien des lycéens et des étudiants, en leur fournissant rapidement des arguments et des pistes à approfondir.

De quoi susciter la réflexion, démasquer les mensonges et même – rétablir la vérité.

Tout simplement !

Patrick Vauclair
Réalisateur

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?