L’archevêque de Karachi appelle l’état à protéger tous les citoyens « sans distinction de credo, de culture, d’ethnie et de strate sociale »

« Nous sommes citoyens du Pakistan et la loi est la même pour tout citoyen du Pakistan. Il est de la responsabilité de l’Etat de garantir la justice à ses citoyens. La question de l’enlèvement, des conversions et des mariages forcés devrait être traitée sur la base des droits fondamentaux au lieu d’en faire une question religieuse. Il est de la responsabilité de l’Etat de fournir une protection, de veiller à assurer la justice à tout citoyen sans distinction de credo, de culture, d’ethnie et de strate sociale d’appartenance. »

InfoChrétienne a suivi de près l’histoire d’Arzoo Raja, cette jeune fille chrétienne de 13 ans qui a été kidnappée et mariée de force à un homme musulman. Son cas n’est malheureusement pas isolé et chaque année, c’est près de 1000 femmes et filles chrétiennes et hindoues qui connaissent le même sort.

Face à ce constat, le directeur de la commission Justice et Paix et vicaire général de l’archidiocèse de Karachi, Saleh Diego, a organisé une rencontre qui s’est tenue hier, jeudi 19 novembre, à la Cathédrale Saint Patrick réunissant une centaine de personnes.

L’Agence Fidès rapporte les propos du cardinal Joseph Coutts, archevêque de Karachi qui appelle l’état à prendre ses responsabilités et à garantir la justice de l’ensemble de ses citoyens sans distinction :

« Nous sommes citoyens du Pakistan et la loi est la même pour tout citoyen du Pakistan. Il est de la responsabilité de l’Etat de garantir la justice à ses citoyens. La question de l’enlèvement, des conversions et des mariages forcés devrait être traitée sur la base des droits fondamentaux au lieu d’en faire une question religieuse. Il est de la responsabilité de l’Etat de fournir une protection, de veiller à assurer la justice à tout citoyen sans distinction de credo, de culture, d’ethnie et de strate sociale d’appartenance. »

Dans son discours, l’archevêque a exprimé sa reconnaissance envers ceux qui « s’engagent à affronter et à résoudre ces cas d’enlèvement ».

« J’apprécie tous nos frères et sœurs chrétiens qui s’engagent à affronter et à résoudre ces cas d’enlèvement, de conversion forcée et de mariages de jeunes mineures. J’apprécie également le rôle des personnes de la société civile et le soutien qu’elles apportent afin de rendre justice aux jeunes filles et à leurs familles. »

Il évoque également le cas d’Arzoo Raja et sa reconnaissance envers Bilawal Zardar pour son intervention :

« Je suis reconnaissant à Bilawal Zardari pour son intervention dans le cas d’Arzoo Raja. Nous apprécions le Conseil médical, la magistrature, tous les responsables politiques et les militants des droits fondamentaux qui ont affronté la question et se sont activés pour signaler le cas d’Arzoo Raja et soutenir la justice. »

Le cardinal en a profité pour rappeler que ces pratiques d’enlèvements étaient contraires à la loi du pays et qu’elles devaient être punis.

« Des lois existent lesquelles reconnaissent et punissent de tels crimes. Les coupables devront être punis suivant la loi du pays : enlever quelqu’un, l’obliger à se marier ou à changer de religion constitue un crime punissable selon les lois en vigueur. »

L’organisateur de la rencontre, Saleh Diego, a de son côté encouragé la poursuite des efforts en travaillant à l’unité, il a également mis en garde contre la propagation de fausses rumeurs.

« Nous devons poursuivre nos efforts et travailler dans l’unité mais, dans le même temps, nous devons éviter de diffuser des rumeurs inutiles et de fausses nouvelles concernant des cas d’enlèvement, de conversions et de mariages forcés. »

Le vicaire général a exprimé le souhait que ces « questions ne soient pas mises en évidence comme problèmes à caractère religieux », rappelant qu’ils sont avant tout « des citoyens pakistanais » et ensuite « une minorité religieuse ». Il a affirmé son soutien aux « fonctionnaires de l’Etat, les forces de sécurité et la magistrature afin qu’ils fassent respecter la loi et garantissent les droits de tous ».

C.P

Crédit image : Asianet-Pakistan / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.