L’athéisme recule toujours plus dans les anciens pays de l’Union Soviétique

Près d’un quart de siècle après la chute du rideau de fer et l’effondrement de l’Union Soviétique, une enquête de Pew Research, révèle que la religion est redevenue une part importante des identités individuelle et nationale dans de nombreux pays d’Europe Centrale et Orientale. Là même où le régime communiste avait autrefois réprimé violemment la foi, au profit de l’athéisme.

Moldavie, Arménie, Géorgie, Serbie, Roumanie, Ukraine, Bulgarie, Biélorussie, Pologne, Croatie, Lituanie, Hongrie, Estonie, Bosnie, Russie… Une grande majorité des adultes de cette région du monde déclarent croire en Dieu et s’identifient à une religion. Comme il y a plus d’un siècle, au crépuscule des empires russes et austro-hongrois, la majorité se réclame du christianisme, catholique ou orthodoxe, mais les musulmans sont également représentés et sont même majoritaires en Bosnie.

Mais il est en réalité davantage question d’identité culturelle que de foi vivante. Pour beaucoup de personnes, embrasser une religion est un élément supplémentaire d’appartenance nationale. Peu d’entre eux vivent réellement ancrés dans la foi. Seulement 10% des orthodoxes assisteraient régulièrement aux services religieux.

La rédaction

Source : Pew Research

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?