Nicolas Ciarapica
Pionnier du Net dès les années 90 avec les portails voxdei puis blogdei, observateur des mouvements évangéliques depuis plus de 25 ans, ce père de 4 enfants est un symbole du web chrétien francophone. Toujours respectueux des personnes mais gentiment irrévérencieux, ce « trublion » saura animer la réflexion et le débat.

Le choix de la France vu d’Amérique : Le Pen ou la Charia

Voici un article intéressant émanant du site d’information de la Droite chrétienne américaine, Stream. Il porte un regard extérieur sur ce que nous, français, ne voyons peut-être pas. Il a en tous cas le mérite de nous faire réfléchir dans un océan de propos uniformes relayés par des medias totalement acquis au candidat Socialiste. Sans appeler à prendre parti pour l’un ou l’autre (j’ai hésité un temps à voter Le Pen, j’opte pour le bulletin blanc en espérant un ticket Baroin / Macron aux Législatives), je vous invite à le lire et à réfléchir au devenir de notre France. Les Chrétiens démocrates français (Jean-Frédéric Poisson, Christine Boutin, la Manif pour Tous, etc.) ont appelé à se prononcer contre le candidat d’En Marche. Clone de François Hollande, Emmanuel Macron va poursuivre sa politique anti-famille, anti-chrétienne et pro-Islam. Ce point de vue engagé venu des Etats-Unis nous renvoie à notre devoir premier : la prière. Restons mobilisés après notre campagne 40 jours pour la France, car le Ramadan démarrera peu après. Cette année, mécontentement social et politique pourraient se conjuguer pour causer des troubles – sans parler des menaces terroristes. Bonne lecture, et s’il vous plaît ne traitez pas à la légère la question de l’invasion migratoire que nous subissons, car nous ne pouvons PAS l’absorber, en dépit de ce qu’affirme la bien-pensance que l’auteur de l’article qualifie de « vichyste ». (Image d’illustration : aux frontières de l’Europe, des policiers Grecs dépassés par un impressionnant flot de migrants musulmans, extrait vidéo)

 

La France face à un choix décisif : Le Pen ou la Charia vichyste ?

par John Zmirak – Article original
Parfois, une personnalité controversée est le seul espoir pour endiguer un mal plus important.
La France vient de vivre le premier tour de sa présidentielle. Le candidat qui proposait les meilleures idées sur le papier n’a pas été qualifié. Chrétien engagé et libéral en matière d’Economie, présent sur la scène politique française depuis de nombreuses années, François Fillon était assez proche du conservatisme d’un Ronald Reagan. Ses propositions auraient contribué à ce que cette économie étouffée par la règlementation et dominée par les copinages se renouvelle enfin. Il avait également des idées saines en matière d’immigration.

Mais il a été paralysé par un scandale personnel. Maintenant les électeurs doivent choisir entre deux candidats très imparfaits. Cela vous rappelle-t-il quelque chose ? Comme nous lorsque nous n’avons eu d’autre choix que de soutenir Trump, le pire des Républicains, Fillon soutient le socialiste Macron, candidat de l’abolition des frontières, pour éviter la « menace » que représentent Marine Le Pen et son parti.

Pour transposer dans le contexte Américain, c’est un peu comme si Hillary Clinton et Donald Trump s’étaient unis pour mettre K.O. Marco Roubio et Bernie Sanders. Sauf que là-bas, la situation est bien plus désespérée. La France est trop avancée sur le chemin du suicide national. Elle a d’autant plus besoin d’un changement radical, mais il est fort peu probable qu’elle prendra le médicament qui aurait pu la sauver.

Mettons les choses au clair tout de suite : il y a beaucoup de choses que nous n’aimons pas au sujet de Marine Le Pen. Son père, un quasi-fasciste qui n’aime pas les Juifs. Bien qu’elle l’ait exclu du parti qu’il a fondé, ses partisans sont encore là avec leurs idées tenaces. Son projet économique est inchangé : gouvernement fort, croissance faible, paternalisme. Elle n’est pas pratiquante et veut maintenir le statu quo sur l’avortement (avec ses lois faites par le Parlement et non les tribunaux, la France protège mieux les enfants à naître que les USA mais l’avortement précoce est légalisé, même s’il est moins fréquent qu’en Amérique).

Même une personne imparfaite peut jouer un rôle clef dans le plan de Dieu

Les grands hommes ne sont pas forcément « bons ». Dans un monde déchu, nous faisons parfois seulement le choix du moindre mal. Le Général Patton, était un mégalomane qui prétendait avoir vu en « songe » qu’il était la réincarnation d’un guerrier venant du passé ! Le président Ulysses Grant était un alcoolique antisémite. Le président Abraham Lincoln était un déiste qui souhaitait rapatrier les Noirs américains en Afrique.

Dans certains cas c’est sans importance. Dans d’autres, une personne profondément imparfaite à la tête d’un mouvement moralement douteux est le seul espoir d’arrêter quelque chose de bien plus dangereux encore. Non, je retire le « parfois ». Cela se vérifie pratiquement à chaque fois. Regardez l’Histoire. Analysez les personnalités des hommes et des femmes qui ont eu un destin hors du commun : celles et ceux qui se savaient investis d’une mission ont eu des « tripes » et de l’audace pour agir.

Prenons quelques exemples :

  • Churchill en dénonçant le soi-disant apaisement d’Hitler a choqué l’opinion publique « bien-pensante ».
  • Jeanne d’Arc, pour sauver la France, a traité par le mépris ceux qui la traitaient de « folle » ou de « sorcière » (elle a mis fin à la Guerre de Cent Ans, dont on dit qu’elle aurait tout de même tué un homme sur quatre à l’époque).
  • Traiter vos collègues de lâches et embrasser une cause perdue en devenant la risée de tous, c’est pourtant ce que fit le Général De Gaulle. Lorsqu’il fonda le mouvement de la France Libre, il fut accusé de haute trahison par le gouvernement légitime de son pays, dirigé par le Maréchal Pétain.

La nouvelle « France libre » et les nouvelles élites « vichystes »

Prions pour la France. Bientôt, c’est tout l’Occident qui sera confronté au même choix.
L’exemple de De Gaulle est en fait d’actualité car la France est de nouveau occupée. Pas seulement par des « étrangers », car la France a toujours accueilli, « digéré » et francisé ses nouveaux arrivants. Non, elle est occupée par les militants d’un mouvement totalitaire et antisémite, autrefois admiré par Hitler : l’Islam politique. Et Marine Le Pen a un programme réaliste et concret pour reprendre le contrôle de son pays des griffes de cet Islam. Ces plans ne violent aucune loi naturelle. En fait, ils correspondraient même plutôt à ce que le catéchisme Catholique enseigne en matière d’immigration.

Etant donné l’absence de choix alternatif, chaque chrétien devrait soutenir Marine Le Pen. Qu’importe si vos évêques ou vos pasteurs dhimmis (ndt : dans les nations musulmanes, le dhimmi est le statut du non musulman, brimé socialement, politiquement et soumis à un impôt vexatoire) vous traitent de tous les noms, offrez-leur un billet d’avion pour qu’ils aillent constater de leurs yeux ce qui se passe à Mossoul en Irak.

Le nombre de victimes d’attaques terroristes en France est en croissance exponentielle : on les comptait par dizaines, maintenant c’est par centaines. Des quartiers entiers de villes françaises sont « déconseillés » aux non-musulmans, comme les casernes des officiers allemands étaient interdites aux français en 1941. Les Juifs fuient en masse le pays pour trouver refuge à l’étranger. Des prêtres sont assassinés directement dans leur église. Tout cela se reproduit sous nos yeux, comme avant.

Une fois de plus, l’establishment français, des hommes qui tirent un profit financier de cette invasion au ralenti, sont complices de l’occupant. Ils trainent dans la boue et diabolisent les âmes courageuses qui se lèvent pour leur faire honte. (Souvenez–vous : le gouvernement de Vichy avait condamné De Gaulle à mort par contumace.) Ces « collabos » sont prêts à tout pour éviter d’être démasqués.

J’ai placé devant toi un choix : Choisis la vie ou la mort

Attendez-vous à ce que la presse et toutes les personnalités « respectables » de la politique internationale dénoncent Le Pen comme une femme dangereuse. C’est à prévoir, à notre époque où même le Pape qualifie de « camps de concentration » des lieux où les réfugiés Musulmans sont pourtant très dignement accueillis.

Qu’est-ce qui vous semble le plus dangereux : un patriotisme républicain modéré qui insisterait sur la défense de la culture d’un pays et des droits civils de ses habitants ? Ou un multiculturalisme blasé qui prend le risque d’accueillir à bras ouverts des milliers de militants en colère, dans un pays dont les citoyens sont sans défense ? Une société tiède et postchrétienne qui règle à coup de sentimentalisme des questions pourtant vitales ? Un cosmopolitisme laïc épuisé, sans vision d’avenir, sans enfants et dont les décisions politiques sont fondées sur la mode et la peur de l’humiliation publique ? Je prie pour que les Français aient encore assez de courage pour rejeter ces hommes en gris qui vendent leur pays pour un falafel et une petite tape sur la tête.

Dans son roman prophétique et glaçant paru en 1977, « Le Camp des Saints », Jean Raspail a essayé de vacciner ses lecteurs contre cette maladie morale qu’est le multiculturalisme : une hérésie postchrétienne qui remplace l’Eglise par « la communauté internationale », et le règne du Christ par la laïcité toute-puissante d’un gouvernement. (Même la photo du « pape » Raspail dans le roman était une étrange prémonition du pape François.) Raspail y prédisait une invasion massive de la France, autorisée par des élites qui préféraient voir leurs enfants ou leurs petits-enfants en danger plutôt que risquer d’être traités de « bigots ».

Plus récemment, c’est le roman « Soumission » de Michel Houellebecq, qui diagnostique froidement l’âme d’un Français moderne qui deviendra finalement un « collabo » de la Charia. C’est une image terrible et un roman qui n’édifie pas. Mais comme le Livre de Jérémie, il exprime une vérité déchirante.

Prions pour la France. Au cour de notre génération, c’est tout l’Occident qui sera confronté au même choix fatidique : aimons-nous assez la vie pour la transmettre à ceux qui nous surviront et sommes-nous prêts à nous battre pour vivre dans la liberté ? Ou allons-nous nous contenter de hausser les épaules, d’allumer une cigarette et de nous consoler par la pensée que nous serons bientôt morts, pourquoi nous mettre en soucis ?

Nicolas Ciarapica
Pionnier du Net dès les années 90 avec les portails voxdei puis blogdei, observateur des mouvements évangéliques depuis plus de 25 ans, ce père de 4 enfants est un symbole du web chrétien francophone. Toujours respectueux des personnes mais gentiment irrévérencieux, ce « trublion » saura animer la réflexion et le débat.
Nicolas Ciarapica
Retrouvez d'autres contenus de Nicolas sur sa chaîne Youtube

Les opinions et prises de position des chroniqueurs d'Info Chrétienne n'engagent, ni ne représentent la rédaction ou la ligne éditoriale d'Info Chrétienne. Info Chrétienne soutient la liberté d'expression, de conscience et d'opinion.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Cher lecteur, chère lectrice,

Info Chrétienne souhaite aujourd'hui solliciter votre aide.

Il est devenu crucial d'apporter un regard chrétien sur les évènements et l’actualité de notre monde. C’est pourquoi nous travaillons à vous présenter chaque jour des actualités fiables et pertinentes, parfois absentes des médias traditionnels.

Grâce à des personnes comme vous, qui savent à quel point il est vital d’apporter une alternative chrétienne dans les médias francophones, nous pouvons accomplir notre mission.

Accepteriez-vous de nous aider dans cette mission, à votre service et au service des chrétiens dans la francophonie ? Si vous souhaitez faire un don pour nous soutenir, je vous invite à cliquer ici.

Merci,

Guillaume Anjou
Fondateur et directeur d’Info Chrétienne

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?

Si vous le préférez vous pouvez recevoir un seul mail chaque soir avec toutes les infos.