Le corps de ce chrétien décapité par l’État Islamique il y a 5 ans repose désormais aux côtés de martyrs égyptiens

Quand le djihadiste lui avait demandé, “rejettes-tu Christ”, il avait affirmé, en regardant les chrétiens à ses côtés, “leur Dieu est mon Dieu”. Puis il avait été décapité.

En 2015, ces images avaient horrifié le monde. Les djihadistes de l’État Islamique, tous armés d’un couteau, avaient filmé l’exécution de 21 chrétiens sur une plage libyenne. Les victimes, agenouillées en tenue orange, avaient été égorgées et décapitées parce qu’elles avaient refusé de renier leur foi en Jésus.

Agenouillé sur cette plage, menacé par les militants de l’État Islamique, Matthew Aryga, chrétien ghanéen, avait maintenu sa foi en Jésus. Quand le djihadiste lui avait demandé, “rejettes-tu Christ”, il avait affirmé, en regardant les chrétiens à ses côtés, “leur Dieu est mon Dieu”. Puis il avait été décapité.

Les corps de 20 des victimes avaient ensuite été rapatriés en avion dans leur patrie. Mais pas celui de Matthew. En septembre dernier, 5 ans après cette tragédie, des chrétiens égyptiens ont enfin pu recueillir son corps.

Une mère, dont les deux fils avaient été tués aux côtés de Matthew s’est écriée, “notre joie est maintenant totale”.

M.C.
Source : Barnabas Fund

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.