Le fruit de l’esprit: Un focus sur la joie

Dans la Bible, le fruit de l’Esprit est « la charité, la joie, la paix, un esprit patient, la bonté, la bénéficence, la fidélité, la douceur, la tempérance » (Galates 5:22). 

Explorons le fruit que l’Esprit produit dans la vie des croyants avec un focus sur la joie.

Déprime passagère ?

La journée démarrait, routinière, mais j’avais ce nœud dans l’estomac dont je n’arrivais pas à me débarrasser. Pas le moral. Je n’arrivais pas à l’expliquer. Rien ne m’inquiétait en particulier, mais une lourdeur pesait sur moi. Je me suis débattue avec cette émotion-là pendant plusieurs mois. Déprime passagère ? En tous les cas, j’ai ardemment aspiré à m’en libérer et à retrouver quelque chose qui me manquait désespérément: la joie.

Le fruit de l’Esprit, c’est la joie (entre autres choses). Quelle bonne nouvelle ! Arrosée de la bonne manière, la joie peut grandir en nous et chasser la tristesse, qui n’a tout simplement plus de place. Dans son ouvrage Private Worship: the key to joy (« Louange personnelle: la clé pour la joie »), l’auteur Nancy Missler suggère une piste. Elle base sa pensée sur le Psaume 16, 11: « Il y a plénitude de joie en ta présence, et bonheur éternel auprès de toi  ».

La clé de la joie, c’est…

La joie que Dieu donne est liée au temps que nous passons dans sa présence, à notre intimité avec lui. Et l’adoration est la clé de l’intimité. La Bible nous invite en effet à « entrer dans ses portes avec des louanges ». L’adoration nous fait pénétrer dans le lieu où Dieu se trouve, parce qu’elle implique que notre cœur soit humble. Comment, en effet, ne pas nous sentir bien modestes lorsque nous reconnaissons qui nous sommes en comparaison de Dieu ?

Si l’on m’avait autrefois demandé comment retrouver la joie, j’aurais répondu sans hésiter que je devais opérer un travail sur moi-même et, probablement, vivre des guérisons intérieures. Certes, il y a du vrai là-dedans. Mais le chemin nous semble encore plus extraordinaire si l’on comprend que la joie reviendra lorsque nous vivrons dans l’intimité avec Dieu. C’est dans ce lieu que Dieu parle au cœur, guérit et conduit. « La joie est le résultat de l’union et de la communion entre son Esprit et le nôtre », expose Nancy Missler.

La joie comme résultat de la foi

La joie qui naît dans cette intimité-là est celle qui nous donne la force de faire face à n’importe quelle circonstance que Dieu permet dans notre vie. Comme le dit Néhémie 8, 10, « la joie que donne l’Eternel est notre force ». Cette sorte de joie ne vient pas de nos circonstances, de nos émotions ou d’autre chose, elle est un cadeau qui vient directement de Dieu.

Choisir, par la foi, de louer Dieu dans nos circonstances les plus difficiles, nous procurera une joie incomparable. L’émotionnel « suivra » le spirituel: « Si l’on choisit de venir humblement, de le louer et l’adorer, il alignera nos émotions avec nos choix de foi. Il nous fera connaître sa présence et nous remplira de sa joie », conclut Nancy Missler. Cette joie-là est inestimable.

N. Horton
Retrouvez plus d’articles sur Spirituelles le magazine qui rassemble les femmes chrétiennes de la francophonie.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.