Le futur secrétaire général des Nations Unies est un catholique, ardent défenseur des réfugiés

« La crise syrienne est tellement dangereuse pour nous tous que j’ai espoir que les acteurs puissent le comprendre. »