Le gouvernement macédonien demande des exemplaires de la Bible pour les enfants

Un ministère chrétien basé au Texas a récemment livré 225 000 exemplaires de la Bible pour les enfants en Macédoine du Nord à la demande du gouvernement macédonien qui les a ensuite distribuées aux églises et aux particuliers. 

Au sein de la Yougoslavie communiste qui était relativement plus tolérante en matière religieuse que les autres pays du bloc de l’Est, la Macédoine du Nord fut l’une des républiques les moins répressives. Les relations entre l’État et l’Église autocéphale orthodoxe furent paisibles, mais dans ce pays aujourd’hui indépendant la religion est davantage un élément identitaire que spirituel. L’Eastern European Missions (EEM), une ONG chrétienne basée au Texas, y a récemment livré 225 000 exemplaires d’une version de la Bible pour les enfants.

Fondée en 1961 par des missionnaires protestants désirant faire entrer clandestinement la Bible dans les pays sous le joug soviétique, l’EEM a poursuivi son travail après la chute du rideau de fer. L’an dernier, l’organisation a offert 650 000 exemplaires de la Bible aux écoles publiques en Croatie, une initiative qui a suscité l’intérêt du gouvernement macédonien.

Selon Bart Rybinski, vice-président des opérations européennes de l’EEM, l’ONG a bénéficié des relations entre le gouvernement de la Macédoine du Nord et la Bible Society of North Macedonia. L’EEM a contacté cette dernière qui échange avec les organisations orthodoxes locales.

En juillet, l’EEM a remis les bibles au Département des relations religieuses de la Macédoine du Nord, qui les a ensuite distribuées aux églises et aux particuliers. Rybinski et Bob Burckle, le président de l’ONG, ont assisté à une cérémonie à Skopje pour présenter des livres qu’ils donnent aux écoliers. L’opération a été financée par une levée de fonds intitulée « Bible for Kids (La Bible pour les Enfants).

Un « manque d’influences positives »

L’article 19 de la Constitution de la République de la Macédoine du Nord prévoit la séparation de l’État et des communautés religieuses, mais ce sécularisme ne fait pas obstacle à des collaborations. D’après Rybinski, « le manque d’influences positives a incité le gouvernement du pays et les responsables d’Églises à considérer comme un avantage le fait que les enfants aient la Bible dans leur propre langue, car elle n’est pas largement disponible là-bas ».

Le gouvernement du pays ne se satisfait pas de cette seule livraison et a demandé 225 000 exemplaires de Bible supplémentaires pour 2023, selon Burckle qui rappelle que l’EEM pouvait se considérer comme chanceuse quand, encore jeune, elle pouvait livrer quelques milliers d’ouvrages par an. L’an dernier, elle en a offert 1,5 million dans plus de 20 langues et une trentaine de pays.

Jean Sarpédon

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.