Le gouverneur du Cabo Delgado dément l’annonce des plus de 50 décapitations au Mozambique

« Le massacre de 53 jeunes a eu lieu le 6 avril. Dans la mémoire de la province, il s’agit de l’un des plus graves massacres perpétrés par ces terroristes. Les victimes se sont refusées d’être recrutées dans les rangs du groupe armé. »

Plusieurs médias mozambicains et internationaux ont fait état du drame qui aurait eu lieu dans la province du Cabo Delgado, au Mozambique, au début du mois de novembre. Dans le village de Muatide, plus de cinquante personnes ont été décapitées « sur un terrain de football qui est devenu un camp d’extermination ».

L’ONU a immédiatement demandé une enquête. Le président Macron appelait à une « réponse internationale ».

Mais Valige Tauabo, le gouverneur de la province de Cabo Delgado vient de publier un démenti. Il assure que le dernier massacre causé par la province d’Afrique centrale de l’Etat islamique date du 6 avril dernier.

« Le massacre de 53 jeunes a eu lieu le 6 avril. Dans la mémoire de la province, il s’agit de l’un des plus graves massacres perpétrés par ces terroristes. Les victimes se sont refusées d’être recrutées dans les rangs du groupe armé. Les violences des djihadistes nous préoccupent fortement parce qu’en effet, les incursions des terroristes provoquent actuellement de nombreux dommages physiques et moraux dans la mesure où les terroristes incendient des maisons, détruisent des biens publics et causent des deuils. »

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.