Le Kurdistan s’engage à garantir « tous les droits des chrétiens et de toutes les communautés religieuses et ethniques »

« Les chrétiens sont une ancienne composante du Kurdistan qui ont grandement contribué à l’établissement et au développement de la région du Kurdistan et ont contribué à consolider la culture de la coexistence. »

Nechirvan Barzani, président du gouvernement régional du Kurdistan, a rencontré l’ambassadeur du Vatican en Irak, Mitja Leskovar. Lors de cette rencontre, le président a révélé l’engagement du Kurdistan à protéger les droits des chrétiens.

Le président kurde y fait état du voyage du Pape François en Irak, qu’il considère comme un « événement historique ». Il espère que ce « voyage apostolique encouragera le retour des chrétiens dans leur patrie qui ont quitté l’Irak à la suite de la guerre et de la violence dont le pays a été témoin au cours des dernières années ».

L’ambassadeur a ensuite fait part de la gratitude du Vatican à l’égard du Kurdistan, pour son accueil des chrétiens déplacés. Le président kurde a alors salué « le rôle important des chrétiens dans la région du Kurdistan et en Irak ». « Les chrétiens sont une ancienne composante du Kurdistan qui ont grandement contribué à l’établissement et au développement de la région du Kurdistan et ont contribué à consolider la culture de la coexistence », affirme le communiqué.

Lors de cette rencontre, Nechirvan Barzani a ensuite révélé que la prochaine constitution du Kurdistan, actuellement en cours de rédaction, « sauvegarde et garantit tous les droits des chrétiens et de toutes les communautés religieuses et ethniques de la région du Kurdistan », et ce « pour garantir les droits de toutes les composantes du Kurdistan ».

M.C.

Crédit image : Lena Ha / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.