Le ministère de l’Intérieur reconnait que les expressions utilisées à l’encontre des évangéliques « avaient été malheureuses »

Des propos inappropriés tenus par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, à l’encontre des chrétiens évangéliques, ont récemment défrayé la chronique.   

Le président et le directeur générale du Conseil national des évangéliques de France ont été reçus, mardi 9 février par le conseiller pour les cultes du ministre de l’Intérieur, pour échanger sur les dernières déclarations de Gérald Darmanin à propos des évangéliques de France.

Celui-ci avait notamment déclaré que les « chrétiens évangéliques étaient un problème important en France ». Des propos remarqués et largement commentés, alors que les députés examinent actuellement le déjà controversé projet de loi « pour conforter les principes de la République ».

Le CNEF a interpellé le ministre pour faire le point sur ces propos diffamatoires, tout en résistant à « toute tentation victimaire et à toute surenchère médiatique » assure l’organisation qui considère que de tels agissements ne seraient pas conformes « au modèle du Christ ».

Lors de la rencontre de mardi après-midi, le conseiller pour les cultes du ministre de l’Intérieur a reconnu « que les expressions utilisées avaient été malheureuses ». Et qu’elles ne concernent que des « cas très particuliers mais en aucun cas les évangéliques en général ».

Le conseiller du ministre a réaffirmé que le discours prononcé par Gérald Darmanin pour la soirée d’anniversaire du CNEF « restait totalement d’actualité ». Un discours dans lequel le ministre de l’Intérieur avait notamment remercié l’organisation pour la « relation de confiance » établie avec le gouvernement et avait affirmé « qu’être croyant permet souvent d’être un bon citoyen ». Le ministère « a promis » rapporte le CNEF dans un communiqué, que « cette mauvaise expérience ne se reproduira pas ».

Le texte de loi sur les « séparatismes » actuellement en cours d’examen suscite de vives réactions, à l’Assemblée nationales et chez les croyants qui craignent de voir leurs droits menacés. Le CNEF qui organise justement une visio-conférence jeudi 11 février pour faire le point sur le projet de loi, invite également à la prière.

« Que l’Esprit de Dieu, dans sa sagesse et sa hardiesse, nous vienne en aide. » conclut l’organisation à la fin du communiqué.

C.P

Crédit image : Frederic Legrand – COMEO / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.