Le pape François évoque les conditions « difficiles » des catholiques en Chine et affirme « prier chaque jour pour eux »

S’exprimant face au public rassemblé place Saint-Pierre au Vatican dimanche, le pape François a évoqué « l’existence souvent compliquée » des catholiques en Chine et a affirmé prier pour eux, invitant les fidèles catholiques à faire de même. 

Après la prière du Régina Caeli, ce dimanche 22 mai place Saint-Pierre, le pape François s’est exprimé sur la situation difficile des « fidèles et des pasteurs » en Chine.

« Je suis attentivement et activement la vie et les situations souvent complexes des fidèles et des pasteurs, et je prie chaque jour pour eux », a-t-il déclaré.

Le pontife a ensuite invité les catholiques à s’unir à ses prières pour que « l’Église en Chine, dans la liberté et la tranquillité, puisse vivre en communion effective avec l’Église universelle, et puisse exercer sa mission d’annoncer l’Évangile à tous, et offrir ainsi une réponse positive contribuant au progrès spirituel et matériel de la société ».

Bien qu’il n’y ait pas fait explicitement référence, cette déclaration survient une dizaine de jours après la brève arrestation du cardinal à la retraite Joseph Zen, l’un des plus anciens prélats catholiques d’Asie.

À la suite de cette arrestation, le directeur de la salle de presse du Saint-Siège, Matteo Bruni, avait exprimé sa « préoccupation » et avait déclaré « suivre l’évolution de la situation avec une extrême attention ».

Le 11 mai dernier, le cardinal Joseph Zen a été arrêté à Hong Kong, aux côtés d’une pop star pro-démocratie et d’un universitaire, en vertu de la loi sur la sécurité nationale. Ils ont finalement été libérés sous caution.

Ils avaient tous les trois participé à la gestion d’un fonds, aujourd’hui dissous, destiné à financer la défense des militants interpellés lors des grandes manifestations prodémocratie qui ont secoué l’ancienne colonie britannique en 2019. Joseph Zen était l’un des administrateurs de ce Fonds de soutien humanitaire, qui aidait les manifestants arrêtés à payer leurs frais juridiques et médicaux.

La Chine est classée 17e dans l’Index mondial de persécution des chrétiens 2022 de l’ONG Portes Ouvertes, qui indique que « les églises sont de plus en plus surveillées » dans ce pays d’Asie et que le « régime de Pékin entend créer un christianisme compatible avec l’idéologie communiste chinoise ».

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Shutterstock.com / Kit Leong

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.