Le pape François salue la foi des chrétiens irakiens : « L’Eglise en Irak est vivante ! »

Le pape François a clôturé son voyage apostolique historique en Irak par une messe dans le stade Franso Hariri de la capitale du Kurdistan irakien, Erbil. L’occasion pour lui de célébrer la foi des chrétiens irakiens affirmant que » le Christ vit et œuvre dans ce peuple saint et fidèle ». 

Près de 10 000 personnes se sont rassemblées dans le stade Franso Hariri d’Erbil pour assister à dimanche après-midi à une messe célébrée par le pape François. Pour cette dernière étape publique de son voyage apostolique, le pape a rendu hommage à l’Église en Irak qui par « la grâce de Dieu, a fait et est en train de faire beaucoup pour proclamer cette merveilleuse sagesse de la croix ».

Vatican News rapporte que cette messe était un moment « de grande émotion » et que l’assemblée était représentative de « la diversité ethnique » qui existe dans cette province du Kurdistan irakien.

Dans son homélie, le pape a fait référence au Livre de l’Exode en écho à l’expérience d’exode connue par de nombreux chrétiens de la région, il évoque « la fidélité de l’amour du Père, la fidélité du Dieu de l’Alliance qui a fait sortir son peuple de l’esclavage et l’a guidé sur le chemin de la liberté ».

« Il n’a pas voulu le faire par des démonstrations de force ou en imposant d’en haut sa voix, ni par de longs discours ou des étalages de science inégalable. Il l’a fait en donnant sa vie sur la croix. Il a révélé sa sagesse et sa puissance divines en nous montrant, jusqu’à la fin, la fidélité de l’amour du Père, la fidélité du Dieu de l’Alliance qui a fait sortir son peuple de l’esclavage et l’a guidé sur le chemin de la liberté. »

Le pontife a également encouragé les fidèles irakiens à se rapprocher de « la puissance et de la sagesse de Dieu révélées par Jésus sur la croix » les invitant à ne pas répondre à la souffrance « avec une force humaine » ou « une sagesse humaine » mais en suivant » la voie de Dieu » que Jésus nous montre, « celle que lui a parcourue et sur laquelle il nous appelle à le suivre ».

Avant d’évoquer le passage de la Bible où Jésus vient purifier le Temple, « de même que Jésus n’a pas toléré que la maison de son Père devienne un marché, ainsi il désire que notre cœur ne soit pas un lieu d’agitation, de désordre et de confusion » a-t-il affirmé. Il a encouragé l’assemblé à « purifier son coeur », « des tromperies qui le salissent » et que nous pouvons tous avoir.

« Le Seigneur veut que nous soyons sauvés et que nous devenions un temple vivant de son amour, dans la fraternité, dans le service, dans la miséricorde. »

Le Pape François a surtout encouragé le peuple irakien a être des « instruments de paix » pour construire une « Église et une société ouvertes à tous et soucieuse de nos frères et sœurs les plus nécessiteux ». Dans le contexte difficile de l’Irak, au coeur des nombreuses souffrances connues par ce peuple, il a affirmé que le Seigneur peut « nous relever, nous et nos communautés, des ruines causées par l’injustice, par la division, et par la haine ».

Une homélie qui rend hommage à l’Eglise en Irak qui même « au milieu de grandes pauvretés et difficultés, nombreux parmi vous ont généreusement offert une aide concrète et une solidarité aux pauvres et aux personnes souffrantes ». Une action représentative de la mise en pratique des enseignements du Chris d’après François. Il l’affirme c’est une des raisons qui a influencé ce voyage apostolique historique.

« L’Église en Irak, par la grâce de Dieu, a fait et est en train de faire beaucoup pour proclamer cette merveilleuse sagesse de la croix, répandant la miséricorde et le pardon du Christ, spécialement aux plus nécessiteux. Même au milieu de grandes pauvretés et difficultés, nombreux parmi vous ont généreusement offert une aide concrète et une solidarité aux pauvres et aux personnes souffrantes. Ceci est l’une des raisons qui m’ont poussé à venir en pèlerinage parmi vous, à vous remercier et vous confirmer dans la foi et dans le témoignage. »

« Aujourd’hui, je peux voir et toucher du doigt le fait que l’Eglise en Irak est vivante, que le Christ vit et œuvre dans ce peuple saint et fidèle qui est le sien » a-t-il ajouté avec enthousiasme.

En conclusion, le Pape François a chaleureusement salué toutes les personnes qui ont participé à l’organisation de son voyage et a encouragé le peuple irakien à travailler pour l’unité « pour un avenir de paix et de prospérité qui laisse personne à la traine et ne discrimine personne ».

« Je vous demande à tous, chers frères et sœurs, de travailler ensemble dans l’unité pour un avenir de paix et de prospérité qui ne laisse personne à la traîne et ne discrimine personne. Je vous assure de ma prière pour ce pays bien aimé. Je prie de façon particulière pour que les membres des différentes communautés religieuses, avec les hommes et les femmes de bonne volonté, coopèrent afin de nouer des liens de fraternité et de solidarité au service du bien commun et de la paix. Que Dieu vous bénisse tous ! Que Dieu bénisse l’Irak ! Salam, salam, salam ! Allah Ma’akum» »

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Riccardo De Luca – Update / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.