Le pasteur Andrew Brunson raconte son « rêve » prophétique de l’actualité turque

« Je rêvais que la Turquie, la Russie et l’Iran commençaient à se regrouper dans une alliance très sombre. »

Accusé « d’appartenance à une organisation terroriste » le pasteur Andrew Brunson a été détenu en Turquie pendant près de 2 ans. Libéré il y a un an de sa prison, il est retourné vivre aux États-Unis. Il vient de raconter dans une interview à Slate un « rêve », fait en décembre 2016 pendant sa détention, mais qui a un écho particulier désormais, alors que la Turquie frappe actuellement la Syrie.

Le pasteur commence par rappeler le contexte turque.

« Lorsque la guerre civile a éclaté en Syrie et que de nombreux réfugiés sont arrivés en Turquie, nous avons commencé à exercer un ministère parmi eux. Et beaucoup d’entre eux se trouvaient être des Kurdes. Nous ne cherchions pas les Kurdes, c’étaient juste ceux qui se trouvaient devant nous. Nous étions impliqués dans l’aide humanitaire et aidions les personnes qui se trouvaient dans des situations désespérées. De plus, nous sommes toujours prêts à parler de Jésus. C’est de cela qu’il s’agit, parler de Jésus aux gens. Certains sont devenus chrétiens. Certains sont retournés en Syrie, dans des zones [kurdes] et y vivent maintenant, et constituent le noyau, la graine de petites églises. Nous sommes donc très préoccupés par ce que fait le gouvernement turc. »

Puis il raconte son « rêve ». Un rêve fait en décembre 2016, alors qu’il était dans la prison turque. Un rêve qu’il croit « venir de Dieu ».

« Je rêvais que la Turquie, la Russie et l’Iran commençaient à se regrouper dans une alliance très sombre. Je pense que ce qui est important à ce sujet est de souligner le timing. La Turquie et l’Iran sont historiquement des ennemis. En 2016, la Turquie avait abattu un avion de combat russe. La Russie a imposé à la Turquie des sanctions qui ont nui à leur économie et les pays ne s’entendaient pas. Et ils étaient opposés dans la guerre syrienne. Donc, c’était très contre-intuitif de croire qu’ils allaient se retrouver dans une alliance très sombre. Mais trois ou quatre jours après avoir réalisé ce rêve, un policier turc a assassiné l’ambassadeur de Russie en Turquie. Je me suis alors dit: ‘Cela va séparer Poutine et Erdogan’. Mais cela a eu l’effet contraire et les a rapprochés. »

Andrew Brunson explique qu’il en a parlé à un haut responsable qui lui avait alors déclaré que cela n’arriverait pas car ce n’était pas dans l’intérêt de la Turquie.

« J’ai dit : ‘C’est peut-être vrai, mais c’est ce que Dieu m’a montré.’ Et ça a commencé à se produire. Ça a progressé au cours des trois dernières années, depuis ce rêve, vers un degré de coopération élevé, et la Turquie s’est progressivement éloignée de ses alliances occidentales. Et pour moi, cela cadre le contexte de ce qui se passe en Syrie avec la Turquie. »

Dans une interview à Fox News, il précisait :

« Je crois que mon emprisonnement préparait la moisson avec toute cette prière qui venait. Notre désir est qu’il y ait un grand mouvement de Dieu, et nous croyons que cela arrive. Je crois aussi que les difficultés actuelles dans le pays vont amener les gens à remettre en question des choses qu’ils n’ont jamais remises en question, et beaucoup vont se tourner vers Jésus. »

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.