Le pasteur Joseph Gu, emprisonné en Chine, a finalement été libéré

Le pasteur Gu était emprisonné depuis plus de deux mois pour s’être opposé aux autorités qui détruisaient systématiquement les croix sur les églises. Il vient d’être relâché. Pourra-t-il reprendre son ministère pastoral ?

Le pasteur principal de la Chongyi Church, à savoir la plus grande église protestante « officielle » chinoise, critiquait et combattait ouvertement depuis plus d’un an le programme gouvernemental de destruction systématique des croix érigées sur les églises. En conséquence de quoi le site de son église avait été fermé par les autorités communistes chinoises en juillet 2015.

« Rare freezing, cold will befall Hangzhou »

Avant son arrestation en janvier 2016, lui et son épouse Zhou Lianmei avaient publié une lettre ouverte à leur assemblée. Ils y annonçaient qu’un « froid glacial allait aussi s’abattre sur Hangzhou », métropole régionale de la province de Zhejiang, où se situe leur église. Ils se référaient à la campagne de démolition des croix. Ils interpelaient chaque chrétien :

« S’il vous plaît, que chacun de vous compte sur la grâce du Seigneur pour être en bonne santé »

Nous nous réjouissons de la remise en liberté de Joseph Gu. Prions pour qu’il puisse de nouveau exercer son ministère pastoral.

Elisabeth Dugas 

Source : Asia News

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.