“Le pire sera pour les filles” : Les Talibans ont pris Kandahar et Herat

« Après de violents affrontements tard la nuit dernière, les Talibans ont pris le contrôle de la ville de Kandahar », annonce aujourd’hui un responsable gouvernemental auprès de l’agence Reuters.

Alors que les troupes des forces de l’OTAN et des USA effectuent un retrait coordonné après 20 années de présence en Afghanistan, les Talibans ont pris le contrôle de Kandahar et Herat, respectivement deuxième et troisième plus grandes villes du pays. Il s’agit, selon l’agence Reuters, d’un « revers dévastateur pour le gouvernement ».

« Après de violents affrontements tard la nuit dernière, les Talibans ont pris le contrôle de la ville de Kandahar », annonce un responsable gouvernemental auprès de l’agence Reuters.

CBN News rapporte les propos d’une journaliste afghane, qui affirme que les soldats talibans font du porte-à-porte pour prendre les jeunes filles, à partir de 12 ans, pour en faire les esclaves sexuelles des combattants.

« Le pire sera pour les filles », confirme Pashtana Zalmai Khan Durrani, 23 ans, directrice de l’ONG « Learn », qui promeut notamment l’éducation des petites filles. Elle a assisté à la prise de sa ville, Kandahar. « Les Talibans ont presque tout repris ici, […] personne n’ose sortir », explique-t-elle.

« Les affrontements ont commencé la nuit, beaucoup plus intenses que les jours précédents. L’armée et les forces de sécurité n’ont opposé aucune résistance. Ils n’ont assuré aucune protection à la population, qui a été prise au milieu des tirs croisés. Seule la police a affronté les Talibans. »

Et dans ce chaos, des civils, partis des autres villes passées aux mains des insurgés les jours précédents, arrivent à Kandahar. Pashtana Zalmai Khan Durrani poursuit :

« Ils étaient venus ici pour trouver refuge. Ils campent dans les rues, assis par terre, sous les arbres. [..] Nous avons livré autant de produits alimentaires que possible : farine, haricots, sucre, tout ce que nous avons pu trouver à des prix abordables. Et de l’eau aussi, car il fait extrêmement chaud. D’autres ONG ont fait de même, étant donné qu’une crise humanitaire se profilait déjà dans la ville et que le gouvernement n’était pas en mesure d’aider tous les déplacés. Et, pour être honnête, le gouvernement était trop corrompu pour faire ça. »

Parmi les populations en fuite, des familles chrétiennes. Elles essayent de « devancer les Talibans », comme l’explique Todd Nettleton de l’organisation Voice of the Martyrs.

« Beaucoup de chrétiens afghans partent également. Ils déménagent dans certains pays voisins et d’autres dans le pays déménagent dans une autre ville, déménageant dans une autre partie du pays pour essayer de devancer les Talibans. »

Face à cette avancée des insurgés talibans, qui contrôlent désormais l’essentiel du nord, de l’ouest et du sud du pays, les États-Unis et l’Angleterre vont envoyer des troupes pour évacuer le personnel de leurs ambassades.

Ben Wallace, secrétaire à la défense britannique a expliqué dans un communiqué :

« J’ai autorisé le déploiement de personnel militaire supplémentaire pour soutenir la présence diplomatique à Kaboul, aider les ressortissants britanniques à quitter le pays et soutenir la réinstallation d’anciens personnels afghans qui ont risqué leur vie en servant à nos côtés. C’est un processus planifié de longue date et il était important, compte tenu de la situation actuelle sur le terrain en Afghanistan, de prendre la décision de passer à cette phase. »

M.C.

Image : Trent Inness / Shutterstock

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.