Le Premier ministre gallois n’est pas favorable à la venue de Franklin Graham au Pays de Galles

Le Premier ministre gallois, Mark Drakeford, a déclaré « regretter » la visite prochaine de Franklin Graham au Pays des Galles estimant qu’il véhiculait un message de « haine ». L’évangéliste américain est attendu dans le pays samedi 21 mai dans le cadre de sa tournée d’évangélisation « God Loves You ». 

Après le maire de Liverpool qui avait déclaré qu’il ne souhaitait pas que « les opinions d’un prédicateur haineux [… ] soient affichées n’importe où » dans la ville, c’est au tour du Premier ministre gallois, Mark Drakeford, de fustiger la venue de Franklin Graham dans son pays.

Christian Today rapporte que mardi, au Parlement gallois, le chef de Plaid Cymru (parti politique nationaliste britannique  NDLR), Adam Price, a interrogé le Premier ministre sur la visite prochaine de Franklin Graham au Pays de Galles. Il lui a notamment demandé pourquoi le gouvernement permettait à cet événement de se tenir au Centre de convention international de Newport, lieu qu’il détient à 50%.

Adam Price a déclaré que selon lui, cet événement envoyait le message que « l’homophobie et la haine étaient toujours acceptables ».

Mark Drakeford lui a répondu « regretter » que cet événement ait lieu mais a précisé que la décision « n’appartient pas au gouvernement gallois ». « Nous ne gérons pas ce centre et c’est à ceux qui en sont responsables de prendre ces décisions », a-t-il ajouté.

Il a poursuivi en affirmant être « désolé » de voir une personne ayant ces opinions « recevoir une plate-forme pour les exprimer ici au Pays de Galles ». Il a également précisé que cela ne reflète en aucun cas les opinions du gouvernement.

Une déclaration « profondément préoccupante » selon Franklin Graham qui s’est exprimé dans Wales online. L’évangéliste américain regrette que des fonctionnaires élus associent les opinions des chrétiens à de la « haine ». Il dénonce de la discrimination religieuse.

« Bien que je respecte certainement le droit des autres de ne pas être d’accord avec nos croyances religieuses, il est profondément préoccupant que des fonctionnaires élus pour représenter l’ensemble de leur communauté décrivent les opinions traditionnelles que les chrétiens ont depuis plus de mille ans. au Pays de Galles comme ‘haine’ et utilisent en fait leur fonction pour parler contre nous et discriminer nos croyances religieuses. »

Evoquant une affaire similaire qui avait eu lieu en 2018 à Blackpool en Angleterre, il rappelle que le juge lui avait donné raison. Celui-ci avaient en effet déclaré que les opinions du pasteur étaient des « opinions bibliques traditionnelles » et qu’il n’était pas extrémiste.

« J’espère et je m’attends à ce que les fonctionnaires du Pays de Galles prennent note de cette affaire [à Blackpool] et fassent leur travail de manière raisonnable et impartiale et accueillent les personnes de toutes les croyances religieuses. La tournée ‘God Loves You’ est soutenue par des chrétiens de 375 églises à travers le Pays de Galles, et nous avons les mêmes droits que tout le monde d’exprimer librement nos croyances religieuses de longue date », a conclu le prédicateur.

La tournée de Franklin Graham au Royaume Uni, « God Loves You » a débuté à Liverpool samedi dernier. Malgré la polémique, le centre d’exposition de la ville était « plein à craquer » et de nombreuses personnes ont accepté Jésus comme leur Sauveur lors de cette soirée.

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Shutterstock.com / ComposedPix

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.