Le président du Conseil épiscopal latino-américain salue les « grands actes d’humanisme et de charité chrétienne » de 2020

« De grands gestes de solidarité, de générosité, de vocation au service, de dévouement jusqu’à l’héroïsme, d’actes au travers desquels peuvent être écrites de belles histoires d’authentique amour du prochain. »

En ce début d’année 2021, Miguel Cabrejos, président du Conseil épiscopal latino-américain (CELAM) et archevêque de Trujillo au Pérou, a adressé un message pour la nouvelle année dans lequel il fait le bilan de l’année 2020.

Dans ce message rapporté par l’Agence Fides, Miguel Cabrejos rappelle les difficultés suscitées par la crise sanitaire mondiale dans sa région. Il évoque les souffrances vécues par des milliers de personnes.

« Nous finissons une année dont l’histoire se souviendra comme d’une période marquée par la crise sanitaire mondiale suite au corona virus – Covid-19. Notre région également n’a pas été épargnée par cette dure réalité. Nous avons perdu nombre de nos frères. Le nombre des contaminés continue à augmenter. Des milliers de personnes ont perdu leur travail et par suite la pauvreté est devenue catastrophique. En général, 2020 a constitué une année difficile avec de nombreuses souffrances. »

Au milieu de ce temps difficile, l’archevêque de Trujillo met également en évidence les « grands actes d’humanisme et de charité chrétienne » que cette crise a suscité qui témoigne de l’amour du prochain.

« De grands gestes de solidarité, de générosité, de vocation au service, de dévouement jusqu’à l’héroïsme, d’actes au travers desquels peuvent être écrites de belles histoires d’authentique amour du prochain. »

Il affirme le rôle de l’église au coeur de cette période troublée, une église « samaritaine, qui accueille et guérit le frère tombé dans la rue » et déclare : « ensemble, nous sommes parvenus à sauver de nombreuses vies et à donner nourriture et santé aux plus pauvres ».

Dans ce message, le président du Conseil épiscopal latino-américain rappelle aussi les problèmes auxquels sont confrontés l’Amérique latine et les Caraïbes : inégalités sociales, injustice, corruption, destruction de l’environnement et invite à les combattre.

« Les graves injustices et les inégalités sociales, la fragilité de nos systèmes politiques notamment à cause de la corruption, qui doit être combattue ouvertement, et la destruction de notre environnement »

D’après lui, il s’agit des « devoirs » et des « défis » qui ne doivent pas être négligés en 2021. Un message qui se conclut par les missions de l’église pour l’année à venir, à savoir trouver des solutions pour prendre soin des personnes touchées par la crise sanitaire et par la crise économique.

« Nous devons assister et prendre soin de la vie de milliers de nos frères et sœurs, en renforçant le système sanitaire afin d’affronter avec succès la pandémie de corona virus et de trouver une solution à la crise économique qui a appauvri des milliers de familles. »

L’archevêque place beaucoup d’espoir dans le vaccin contre le Coronavirus, qu’il définit comme « un besoin urgent ».

C.P
Crédit image : JeremyRichards / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.