Le Soudan met fin à la peine de mort pour apostasie, à la flagellation et aux mutilations des organes génitaux des femmes

« Nous tenons à démolir toute forme de discrimination qui a été décrétée par l’ancien régime et à progresser vers l’égalité de citoyenneté et une transformation démocratique. »

T
rente ans après l’instauration de la charia au Soudan, le Conseil souverain soudanais, gouvernement de transition mis en place en avril 2019 à la chute d’Omar el-Béchir, poursuit son travail de démocratisation du pays.

Le 9 juillet, sept ministres ont démissionné. Le 12 juillet, les autorités soudanaises ont mis fin à la flagellation, aux mutilation des organes génitaux des femmes et à la peine de mort pour apostasie, dans une volonté d’abandonner « toutes les lois violant les droits de l’Homme au Soudan ».

Samedi, le ministre de la Justice Nasur Aldin Abdul Bari a exprimé dans une interview la volonté de « démolir toute forme de discrimination qui a été décrétée par l’ancien régime » et de « progresser vers l’égalité de citoyenneté et une transformation démocratique ».

Les lois islamiques mises en place suite au coup d’État d’Omar el-Béchir en 1989 ne seront donc plus en vigueur. Désormais l’apostasie ne sera plus passible de peine de mort. Les mutilation des organes génitaux des femmes sont considérées comme « un crime » et les auteurs d’excision seront passibles d’une amende et d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à trois ans. La punition par coups de fouet instaurée par la police des moeurs est également prohibée. La législation sur l’alcool est assouplie. Le ministre de la Justice a annoncé que les non-musulmans pourraient importer, boire et vendre de l’alcool.

Selon Nasur Aldin Abdul Bari, le gouvernement « étudie les nombreuses façons de poursuivre les crimes du Darfour » et aurait accepté de faire comparaitre les « citoyens soudanais recherchés » devant la Cour Pénale Internationale, y compris Omar el-Béchir, poursuivi pour génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre.

M.C.

Crédit Image : geogif / Shutterstock.com

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.