Le Yad Vashem nomme 3 chrétiens « Justes parmi les Nations », découvrez leur histoire

Le Cardinal Eugène Tisserant et le Recteur Mgr André Bouquin, et un diplomate français François De Vial, viennent d’être nommés « Justes parmi les Nations » à titre posthume par le Yad Vashem.

Deux membres du clergé, le Cardinal Eugène Tisserant et le Recteur Mgr André Bouquin, et un diplomate français François De Vial, viennent d’être nommés « Justes parmi les Nations » à titre posthume par le Yad Vashem. Ce titre honore les personnes qui ont défendu « les valeurs fondamentales de l’humanité » pendant la Seconde Guerre Mondiale et ont considéré « les Juifs comme des frères humains ».

Le Yad Vashem honore leur mémoire en revenant sur leurs histoires de sauvetage, notamment celle du jeune Miron Lerner. Né à Paris d’immigrants juifs d’Odessa, il devient, avec sa sœur Rivka, orphelin en 1937. En 1941, Rivka et Miron quittent leur orphelinat parisien avec la volonté de rejoindre un orphelinat dans la zone libre. C’est finalement à Rome que les enfants vont se réfugier.

Miron entre en contact avec le père Pierre-Marie Benoît et d’autres militants de Delasem, une organisation de secours juive, dans un monastère. Le père Benoît est découvert et doit quitter Rome. Avant son départ, il confie Miron, alors adolescent, au Cardinal Eugène Tisserant.

Quand Miron apprend au Cardinal qu’il est juif, ce dernier lui répond :

« Cela n’a pas d’importance. Que puis-je faire pour vous ? »

Il confie alors Miron à l’abbé Guékiére, qui le confie rapidement au diplomate François de Vial, alors secrétaire du représentant français au Vatican. Miron retournera ensuite auprès du Cardinal Tisserant, qui va conduire Miron dans un petit monastère du Vatican, en le cachant dans sa voiture.

Dans ce monastère, le Recteur Mgr André Bouquin accueille Miron. Il y restera jusqu’après la libération de Rome à l’été 1944.

Après la libération, Miron retrouvera sa sœur à Paris. En 1998, Miron révèle les actes héroïques d’Eugène Tisserant, et la manière dont il a sauvé la vie de nombreux Juifs, dont lui-même, pendant la Shoah.

Plus de 28 000 personnes ont été reconnues « Justes parmi les Nations » par le Yad Vashem. Ils sont issus de 50 pays.

M.C.

Crédit image : Alexandre Rotenberg / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.