L’édito de Camille : Dorothy Day, une rebelle au paradis

Les Editions Première Partie publient ce jeudi un ouvrage intitulé « Dorothy Day, une rebelle au paradis » écrit par Mathilde Montovert, qui s’intéresse à l’histoire de l’une des figures catholiques américaines les plus influentes du XXe siècle.

Journaliste, militante, mère célibataire, catholique engagée, Dorothy Day est notamment devenue célèbre pour ses campagnes publiques en faveur de la justice sociale, des pauvres, des marginaux, des affamés et des sans-abris. Si elle a une certaine renommée de l’autre côté de l’Atlantique, elle gagne à être mieux connue en Europe et dans l’hexagone.

J’ai beaucoup apprécié lire ce livre qui se concentre sur les oeuvres de miséricorde de son héroïne en mêlant aspects biographiques, contexte historique ainsi que des invitations à la prière et à l’action. J’ai donc décidé de dédier l’édito de la semaine à cette femme inspirante au parcours parfois chaotique qui a passé la majeure partie de sa vie à témoigner de Jésus en aimant son prochain de manière radicale.

Une jeunesse bercée par les Psaumes

Née dans une famille épiscopalienne peu pratiquante, Dorothy aime beaucoup se rendre à l’église et lire la Bible, en particulier les Psaumes. Dès sa plus tendre enfance, elle se sent attiré par Dieu et par son amour. Pourtant, lors de son passage à l’université dans l’Illinois, la jeune femme se détourne de la foi. Elle se rapproche en revanche de la doctrine marxiste, qui vient confirmer son penchant pour les causes sociales.

« Dorothy a besoin de se sentir du côté des plus défavorisés, de lutter contre les injustices du système capitaliste et ressent toujours de la compassion pour les plus démunis », écrit Mathilde Montovert dans son ouvrage.

Dorothy va ensuite devenir journaliste, infirmière, elle va défiler et être emprisonnée aux côtés des suffragettes, voyagera en Europe avec son premier mari, tombera amoureuse… La militante va également vivre des étapes douloureuses : la solitude, la prison et un avortement. Une blessure qu’elle portera toute sa vie, dans son coeur et dans sa chair.

C’est à l’âge de 30 ans, après la naissance de sa fille, qu’elle se convertit au catholicisme, répondant enfin à un appel qui résonne en elle depuis l’enfance. « Elle comprend que l’église est la maison qu’elle recherche depuis longtemps et à laquelle elle a soif d’appartenir ».

Une vie au service des plus pauvres et de la paix

Sa rencontre avec le Français Aristide Pierre Maurin, que tout le monde appelle Peter Maurin, va complément bouleverser sa vie. Cet homme très cultivé de 54 ans a choisi de vivre dans la pauvreté, ce qui lui vaut d’être surnommé par Dorothy « saint François des temps modernes ».

Ensemble, ils vont fonder le Catholic Worker Movement, une oeuvre d’hospitalité et de service des plus pauvres. Un mouvement qui va notamment aider de nombreuses personnes alors que le crash boursier vient de toucher de plein fouet les Etats-Unis, plongeant le pays dans la Grande Dépression.

Elle est également devenue célèbre pour son pacifisme et son travail au nom des opprimés, y compris son opposition à la guerre du Vietnam, son soutien public aux travailleurs agricoles en grève ou encore son engagement dans la lutte contre la violence raciale et le racisme.

Il y aurait encore tant à dire sur le parcours de cette femme de foi, mais pour en savoir plus sur son histoire, je vous encourage à découvrir la biographie spirituelle proposée par les éditions Première Partie. Une invitation à changer le monde en suivant la radicalité de Dorothy Day et surtout de l’Evangile !

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.