L’édito de Camille du 12 avril : Chrétiens persécutés

Aujourd’hui nous allons parler d’un sujet qui nous tient particulièrement à coeur et qui est régulièrement mentionné sur le site d’InfoChrétienne, il s’agit des chrétiens victimes de persécution. 

En Egypte, on déplore l’assassinat d’une chrétienne copte et de son fils âgé de 6 ans par leur chauffeur de taxi. Le groupe de défense des chrétiens persécutés, International Christian Concern (ICC), s’insurge contre la manière dont les médias locaux ont traité cette affaire,  ils l’ont présenté comme un « vol qui a dégénéré en meurtre ». L’organisation rappelle que la situation des femmes chrétiennes dans ce pays est particulièrement difficile.

Au Pakistan, deux infirmières chrétiennes sont accusées d’avoir profané le Coran, car elles aurait déchiré un autocollant sur lequel était écrit un extrait du livre sacré. Au regard du code pénal pakistanais, elles risquent la prison à perpétuité ou la peine de mort. Une foule qui s’est rassemblée à la suite de cette affaire, a réclamé leur décapitation, affirmant qu’il s’agit de la seule punition pour les blasphémateurs.

Au Myanmar, les minorités religieuses dont les chrétiens sont régulièrement victimes de persécution, le pays est classé 18e dans l’index de la persécution de l’ONG Portes Ouvertes. Alors que la violence à l’égard des manifestants qui demandent le retour de la démocratie s’intensifie et que l’on déplore des centaines de morts depuis le coup d’Etat militaire, des églises ont été violemment perquisitionnées  par l’armée à la recherche d’activités illégales présumées.

En Haïti, pays à majorité chrétienne, on ne peut pas à proprement parler de persécution à l’égard des chrétiens. C’est dans le contexte de la violence perpétrée par des gang armées que sept religieux dont deux français ont été enlevés. La Conférence Haïtienne des religieux dénonce une situation qui dure depuis plusieurs décennies et pointe l’impuissance du gouvernement.

« Mes bien-aimés-es, soyons unis-es et portons sans cesse les personnes enlevées, leurs familles religieuse et biologique dans nos prières. » C’est par ces mots que se conclut le communiqué de la Conférence Haïtienne des religieux. Un appel à la prière que nous pouvons également nous approprier et pas seulement pour les religieux enlevés en Haïti, mais également pour les chrétiens d’Egypte, du Pakistan et du Myanmar.

Camille Westphal Perrier

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.