L’édito de Camille du 12 janvier 2022 : Combattre la désespérance

Nous sommes souvent désespérés lorsque nous lisons les actualités. Elles sont à l’image du monde dans lequel nous vivons : remplies de difficultés. 

Pourtant aujourd’hui, elles nous proposent de combattre la désespérance !

En effet, je sens poindre l’espérance quand je vois l’action du pasteur et médecin Denis Mukwege, qui est engagé dans la lutte contre les violences sexuelles en République démocratique du Congo. Chaque jour, par ses actions auprès des femmes victimes de violences, le prix Nobel de la paix combat la désespérance.

Il a reçu hier le titre de membre Honoris Causa de l’Académie de médecine de France.

Je suis également pleine d’espérance en sachant qu’un « Petit déjeuner de prière pour la France » a été organisé ce matin en présence d’une quarantaine d’élus politiques français et européens pour bénir le pays.

Une autre bonne nouvelle : l’activiste copte Ramy Kamel a enfin été libéré ! Le militant des droits de l’Homme Ramy Kamel était en détention provisoire en l’attente de son procès depuis plus de deux ans, soit au-delà de la durée autorisée en Égypte. Il a finalement été libéré dimanche par les autorités égyptiennes.

Pour finir avec la création d’une ligne téléphonique spécifique pour les victimes d’abus sexuels dans l’Eglise catholique en Alsace. Une ligne d’écoute pour les victimes alsaciennes qui leur permettra de partager leur témoignage et d’avoir accès à une aide juridique, psychologique et sociale.

Toutes ces actualités sont sources d’espérance. Car l’espérance ne nie pas le mal qui a été fait, mais elle permet de continuer à vivre, pas forcément avec moins de problèmes mais avec une confiance accrue en Dieu, les yeux tournés vers le ciel.

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.