L’édito de Camille du 13 juillet 2022 : « Morale chrétienne, morale humaine »

Dimanche 23 août 1942, l’archevêque de Toulouse, Jules Géraud Saliège, a fait lire dans la plupart des églises de son diocèse une lettre de protestation pour dénoncer le traitement réservé aux Juifs sous le régime de Vichy. 

Alors que les 80 ans de la rafle du Vélodrome d’Hiver seront célébrés samedi 16 juillet, le grand rabbin de France, Haïm Korsia, a demandé à ce que cette lettre soit lue dans les synagogues de France.

« Il y a une morale chrétienne, il y a une morale humaine qui impose des devoirs et reconnaît des droits. Ces devoirs et ces droits, tiennent à la nature de l’homme. Ils viennent de Dieu. On peut les violer. Il n’est au pouvoir d’aucun mortel de les supprimer », écrivait l’archevêque dans cette lettre.

Malheureusement le combat contre le racisme et l’antisémitisme est toujours d’actualité. 80 ans après la rafle du Vel d’Hiv, bien que la situation soit incomparable avec celle du régime de Vichy, les crimes et délits à caractère raciste, xénophobe ou antireligieux signalés aux forces de l’ordre ont augmenté de 13% en 2021 par rapport à 2019.

Pour combattre ce phénomène, le gouvernement a annoncé mardi qu’il allait verser 400.000 euros chaque année pendant trois ans à la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), en contrepartie de ses actions dans la lutte contre le racisme.

En France, ces problèmes sont adressés comme nous le montre l’actualité précédente, malheureusement dans d’autres pays du globe la liberté religieuse est loin d’être acquise et les croyants, dont les chrétiens, subissent de la persécution en raison de leur foi. 

Bader el Dean Haroon Abdel Jabaar, son frère Mohammad Haroon Abdel Jabaar, Tariq Adam Abdalla et Morthada Ismail, ont été arrêtés par la police le 28 juin dernier alors qu’ils se trouvaient à l’église baptiste de Zalingei, à l’ouest du Soudan dans le Darfour.

Les quatre hommes sont des anciens musulmans convertis au christianisme. Ils ont été accusés d’apostasie en vertu de l’article 126 du code pénal soudanais de 1991, pourtant abrogé en 2020 suite au renversement de la dictature d’Omar el-Béchir.

Et enfin, au Myanmar, l’État de Chin à majorité chrétienne, continue d’être visé par les attaques de la junte militaire. Une frappe aérienne a récemment fait deux morts.

Cet incident survient moins d’un mois après que les évêques du pays aient demandé à l’armée birmane de respecter la vie humaine et de mettre fin à la violence. Le 11 juin dernier, les évêques du Myanmar ont notamment rappelé que « la dignité humaine et le droit à la vie ne peuvent jamais être compromis ».

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.