L’édito de Camille du 14 avril : L’Église est essentielle

L’expression « commerce essentiel » est largement rentrée dans notre vocabulaire depuis le début de la crise sanitaire. Elle a par ailleurs suscité de nombreux débats pour définir ce qui est réellement « essentiel » ou pas et selon quels critères.

La Cour suprême des États-Unis a donné raison a deux résidents du comté de Santa Clara dans la région de la baie de San Francisco, qui souhaitaient organiser des groupes d’études bibliques de maison. La Cour a estimé que la Californie avait violé la Constitution en défavorisant les réunions religieuses face à d’autres activités. Suite à cette décision, l’État de Californie a levé les restrictions imposées sur les lieux de cultes, attestant ainsi du caractère essentiel des églises et des rassemblements religieux pour les croyants.

La communion fraternelle est une part importante de notre vie chrétienne, prier ensemble, partager la parole, s’encourager les uns les autres… Voilà quelques exemples qui montrent que l’église est un lieu essentiel pour la majorité des croyants. L’église est également un acteur de la société, elle est encouragée à transmettre le message de l’évangile aussi par l’action : en prenant soin des plus pauvres, en prenant la défense de ceux qui en ont besoin ou encore pour transmettre un message de paix.

Des actualités du jour nous invitent justement à découvrir des contextes dans lesquels des responsables religieux, représentants de l’église, font entendre leurs voix.

L’Irlande du Nord a été secouée par une vague de violence ces derniers jours. Face à cette situation critique, les responsables religieux irlandais ont adressé une lettre intitulée « Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés enfants de Dieu », aux dirigeants du Royaume-Uni, des deux Irlande et de l’Union européenne pour les appeler à travailler ensemble et à mettre fin aux tensions.

En République Démocratique du Congo ce sont les évêques qui témoignent de la situation de l’est du pays auprès de l’Aide à l’Eglise en Détresse. Ils dénoncent l’occupation des terres, l’exploitation illégale des ressources naturelles ainsi que l’islamisation de la région au mépris de la liberté religieuse.

Tandis que l’Église arménienne du Royaume-Uni et de l’Irlande préoccupée par le sort des prisonniers de guerre arméniens, appelle les autorités azerbaïdjanaises à les libérer. L’Église rappelle que l’Arménie a, elle, renvoyé tous les prisonniers de guerre azéris.

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.