L’édito de Camille du 16 février : L’Etat face à la foi

Après quinze jours de débats à l’Assemblée nationale les députés sont parvenus à mener à bon port le fameux projet de loi « pour conforter les principes de la République ». Alors que le texte doit faire l’objet d’un scrutin aujourd’hui dans l’hémicycle, Florent Boudié, député La République en marche (LREM) et rapporteur général de la Commission spéciale chargé d’examiner le texte a répondu aux questions d’InfoChrétienne.

Ce projet de loi suscite depuis plusieurs semaines l’inquiétude des représentants des différentes religions qui craignent une entrave à la liberté de culte et au principe de libre organisation du culte. Pour Florent Boudié, ces inquiétudes ne sont pas justifiées et traduisent un manque d’informations sur le texte de loi. Selon lui, « il n’y a pas une disposition du projet de loi qui atténuerait, amoindrirait ou remettrait en cause la liberté de conscience, la liberté religieuse et le libre exercice du culte ».

En Inde, c’est la nouvelle loi anti-conversion ordonnée le 9 janvier dernier, qui impacte fortement les croyants. Depuis sa mise en place, 23 personnes ont déjà été mises en cause. On peut évoquer le cas d’un enseignant chrétien qui a organisé une réunion de prière pour célébrer l’admission de sa fille à l’université. Il a été arrêté, accusé d’avoir voulu attirer et contraindre des gens à changer de religion. Il est actuellement en prison.

Dans la République du Somaliland, État non-reconnu internationalement dont la religion officielle est l’islam, les chrétiens sont régulièrement victimes de persécutions . On déplore l’arrestation d’un couple de chrétiens avec leur nouveau-né, accusé de vouloir répandre le christianisme.

Aux Etats-Unis, on peut dire que l’Etat s’est rangé du côté de la foi. En effet, la Cour suprême a donné raison à un condamné à mort de l’Alabama qui demandait la présence de son pasteur à ses côtés lors de son exécution. Willie Smith, afro-américain âgé de 51 ans, sera exécuté prochainement avec la présence de son pasteur pour faciliter ce qu’il appelle la « transition entre les mondes des vivants et des morts ».

Ces actualités doivent nous encourager à prier pour nos autorités.

En France d’abord, nous pouvons prier pour que ce projet de loi ne limite pas notre liberté de culte et pour que Dieu donne de la sagesse à nos députés, à nos sénateurs et à nos dirigeants. Bien sûr, ne nous y trompons pas, le cas de la France n’est en rien comparable à d’autres pays où les chrétiens sont soumis à de graves persécutions. Nous pouvons également prier pour les chrétiens d’Inde et pour ceux du Somaliland. Que l’Esprit de Dieu, leur vienne en aide.

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.