L’édito de Camille du 22 juin 2022 : Discrimination religieuse

Mardi, la Cour suprême des Etats-Unis a rendu une décision favorable aux écoles confessionnelles. 

Les six juges ont invalidé un dispositif de subventions en vigueur dans l’Etat du Maine (nord-est) jugé « discriminatoire envers la religion ». Le dossier porte sur un mécanisme mis en place pour compenser l’absence de lycées publics dans la moitié des districts scolaires de cet état peu peuplé. Les familles touchent des aides qu’elles peuvent utiliser pour envoyer leurs enfants dans des établissements de leur choix à condition que l’enseignement n’y soit pas orienté par « le prisme de la foi ».

Deux familles évangéliques avaient saisi la justice pour pouvoir utiliser ces fonds publics afin d’envoyer leurs enfants dans des écoles confessionnelles exclues du dispositif.

La discrimination religieuse est malheureusement monnaie courante dans de nombreux pays du globe. 

Des policiers soudanais ont arrêté deux dirigeants d’église le 14 juin dernier lors d’une étude biblique pour avoir « violé l’ordre public ». Selon leur avocat, les deux hommes « ont été accusés par un voisin musulman radical qui a porté plainte contre eux ». Il aurait dit à la police que ses enfants chantaient des chansons chrétiennes et craignait qu’ils ne se convertissent au christianisme.

L’homme qui a ouvert le feu dimanche 15 mai dans une église en Californie, fréquentée par la communauté taïwano-américaine, faisant un mort et cinq blessés, est désormais inculpé pour crime de haine en plus d’autres chefs d’accusation. L’assaillant de 68 ans, David Chou, est accusé d’avoir « intentionnellement tué sa victime en raison de sa race, de sa couleur, de sa religion, de sa nationalité ou de son pays d’origine ». Il risque la peine de mort.

Deux jésuites ont été tués lundi au Mexique dans une église où un homme tentait d’échapper à des agresseurs armés, a indiqué mardi la Compagnie de Jésus, qui demande aux assassins présumés de rendre les corps. La conférence épiscopale du Mexique a condamné cette « tragédie » en réclamant « une enquête rapide », ainsi que plus de sécurité pour les religieux du pays.

Dans ce contexte, il ne s’agit, a priori, pas de discrimination religieuse. Les prêtres auraient été victimes de la « délinquance organisée » qui fait rage dans le pays.

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.