L’édito de Camille du 24 novembre

Ce mardi 24 novembre marque le lancement de la 36e campagne d’hiver pour les Restos du coeur. Créée en 1985 à l’initiative de Coluche, l’association avait à l’époque distribué près de 8,5 millions de repas. L’année dernière c’est près de 136,5 millions de repas qui ont été distribués aux plus démunis. Un chiffre qui devrait encore augmenter cette année à cause de la crise sanitaire qui entraine inévitablement une crise sociale. 

Hier soir, dans la nuit de lundi à mardi, un camp de migrants sur la place de la République a été violemment évacué par les forces de police. Associations et politiques dénoncent un manque d’humanité envers ses centaines de migrants livrés à eux-même et laissés à la rue à chaque opération de ce type.

Au Pakistan, après une audience au tribunal lundi, la jeune chrétienne Arzoo Raja n’est pas autorisée à rentrer chez elle. Après avoir été reconnue victime d’enlèvement, de viol, de conversion et de mariage forcés, la jeune femme n’est toujours pas en mesure de retourner auprès de sa famille.

En Californie, dimanche soir dans une église qui abrite un refuge pour sans-abris une attaque au couteau a eu lieu, faisant 2 morts et 3 blessés.

Edouard Kaldapa, le  secrétaire permanent de la Caritas du diocèse de Maroua-Mokolo expose la situation alarmante à la frontière du Cameroun et du Nigeria, où les populations sont perpétuellement victimes d’attaques commises par Boko Haram.

Je n’ai fait qu’énoncer et résumer en quelques phrases certaines des actualités publiées aujourd’hui sur InfoChrétienne. Leur point commun ? Elles nous renvoient à la tristesse, à la solitude et aux difficultés subies par d’autres individus. 

Loin de moi l’idée de vous déprimer, ou de vous attrister. Je pense cependant qu’il est important d’en parler pour mieux connaître le monde qui nous entoure, même si c’est difficile et que la réalité n’est pas toujours belle à voir. C’est seulement « en sachant » que l’on peut agir pour faire de ce monde un lieu plus juste et plus hospitalier. Et je crois également, que c’est seulement en réalisant que derrière ces histoires il y a des êtres humains, que l’on peut réellement se laisser interpeller.

Car derrière ces titres, derrière ces noms il y a des gens, des personnes réelles faites de chair, de sang et d’émotions, comme vous, comme moi.

Les millions de personnes touchées par la pauvreté en France, les centaines de migrants qui sont sans cesse expulsés avec violence à Paris, la jeune Arzoo Raja, les membres de cette église californienne, la population victime de Boko Haram au Cameroun…

C’est aussi l’occasion pour nous, chrétiens, de prier personnellement pour ces personnes, ces gens qui sont finalement des êtres humains comme vous, comme moi et de les déposer aux pieds de la croix.

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.