L’édito de Camille du 27 novembre

« Une victoire historique » aux Etats-Unis où la Cour suprême vient de se ranger aux côtés de l’Église catholique romaine et des synagogues juives orthodoxes. Elles avaient lancé une action en justice pour contester les restrictions de l’État mises en place par le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, dans le cadre de la pandémie. 

La Haute-Cours a jugé que les restrictions imposées par le gouverneur violaient la protection du premier amendement sur le libre exercice de la religion

L’avenir nous dira si nous assisterons au même type de victoire dans notre pays, alors que la Conférence des évêque de France vient de saisir le Conseil d’Etat en référé-liberté pour contester la limite des 30 personnes autorisées lors des culte. Une mesure imposée par le gouvernement dans le cadre du déconfinement.

Ce sont des exemples où la justice est saisie pour défendre les chrétiens dans des pays libres. Quoi que l’on pense de ces mesures ou des restrictions imposées par les gouvernement français ou américain, il s’agit de pays où la liberté est favorisée et où les chrétiens sont en mesure de faire entendre leurs voix sans subir de persécutions.

Une liberté que nous devons à tous prix défendre et préserver en France alors que les images insupportables d’un homme passé à tabac par trois policiers circulent sur le net.

Car l’actualité nous rappelle que ce n’est pas le cas partout et nous montre, aujourd’hui encore, des exemples de chrétiens qui sont persécutés, trop souvent en toute impunité.

C’est notamment le cas en Ouganda où un ancien cheikh, devenu chrétien il y a deux ans vient de subir un crime atroce. Alors que l’homme était avec son petit garçon, Ibrahim, âgé de six ans, il a été sommé par sa famille de renier sa foi. Devant son refus, ils se sont vengés sur son fils, en l’étouffant. Ibrahim n’a malheureusement pas survécu.

On peut évoquer également l’enlèvement du prêtre Dajo Matthew, de l’archidiocèse d’Abuja au Nigeria. Le prêtre a été enlevé par des hommes armés il y a quelques jours.

Justement, cette semaine se déroule la #RedWeek, une initiative de l’Aide à l’Église en Détresse (AED) pour sensibiliser la communauté internationale au sort tragique des chrétiens persécutés.

Alors, n’hésitons pas à nous battre pour nos libertés lorsqu’elles sont menacées, n’hésitons pas à prendre la parole pour ceux qui n’ont pas les mêmes chances que nous et à soutenir l’action de l’AED et surtout, n’hésitons pas à prier pour eux.

Car comme nous l’enseigne la Bible, en tant que chrétien, c’est Dieu qui nous fait justice (Luc 18:7) et sa justice, contrairement à celle des hommes, est toujours parfaitement juste.

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.