L’édito de Camille du 3 mars : Fraternité, Liberté

Liberté – Égalité – Fraternité. Nous sommes familiers de cette devise républicaine, inscrite sur le fronton de nos édifices publics en France. Aujourd’hui, les actualités nous invitent à nous arrêter sur deux de ces termes : la fraternité et la liberté.

Ces deux notions sont également des notions chrétiennes que l’on retrouve dans la Bible. La fraternité d’abord, puisque d’après l’enseignement du Christ nous sommes tous fils et filles d’un même père, donc de fait frères et soeurs en Jésus. Quant à la liberté, c’est le sacrifice de Jésus à la croix qui nous rend pleinement libre. « C’est pour la liberté que Christ nous a affranchis. » nous dit la Bible dans Galates 5 au verset 1.

Au Myanmar, alors que la répression envers les manifestants s’intensifie dans le pays, une religieuse Soeur Ann Nu Thawng s’est illustrée dimanche par un acte de bravoure et de fraternité. Elle s’est interposée entre des manifestants pacifiques et les forces armées, les suppliant à genoux de ne pas tirer sur la population. Grâce à son courage, des centaines de manifestants ont pu s’échapper.

Dans une lettre ouverte, vingt-six organisations catholiques ont exhortés le président américain Joe Biden à mettre fin aux sanctions économiques de l’Iran et à rejoindre l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien. Une démarche qui illustre l’engagement évangélique de non-violence, de dialogue et de réconciliation de ces associations. Elles souhaitent ainsi promouvoir une paix durable et fraternelle à l’international.

Seul le Christ nous rend pleinement libre nous dit la Bible. Mais nous pouvons également célébrer la libération au Nigéria des 279 jeunes fille qui avaient été enlevées le 25 février dernier dans un pensionnat de Jangebe !

Ainsi que la libération du plus jeune condamné pour blasphème du Pakistan. Nabil Masih avait été condamné à 10 ans de prison en 2018, alors qu’il était âgé de seulement 16 ans. Il est accusé d’avoir partagé une image désobligeante d’un site sacré pour les musulmans sur les réseaux sociaux. Un juge vient d’ordonner sa libération sous caution, cependant la date exacte de cette libération n’est pas encore connu.

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.