L’édito de Camille du 4 novembre

Au Nigéria, douze chrétiens ont été assassiné, quatre femmes et trois enfants ont été enlevé lors d’une fusillade revendiquée par l’Etat Islamique. 

C’est un acte d’une violence inouïe, une réalité indicible et difficile à concevoir. En tout cas, que ce soit en France, en Autriche, au Nigeria, au Niger ou ailleurs l’Etat Islamique continue de faire des ravages et de tuer à qui mieux mieux.

Face à ces attaques à répétitions, face aux incitations à la haine que déversent actuellement de nombreux pays ou dirigeant musulmans, des responsables musulmans de France ont co-signé une déclaration pour condamner les attentats et les appels à boycotter la France à l’étranger. Ils demandent également aux autorités de prendre « des mesures fortes » pour que la communauté musulmane de France « ne soit pas amalgamée avec les semeurs de haine ».

Les « semeurs de haine », je trouve l’expression tout à fait appropriée.

Nous, en tant que chrétiens, nous sommes appelés à être des artisans de paix, « heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu » ( Matthieu 5 : 9) nous dit la Bible.

En France, nous sommes à nouveau confinés pour endiguer la seconde vague de la Covid-19. Une pandémie qui malmène autant nos soignants que l’économie de notre pays et qui menace les petits commerces, dont les librairies.

Pour beaucoup, il s’agit d’une période incertaine, un véritable « voleur de paix ».

Je nous encourage (moi la première !) à être plein de bienveillance les uns envers les autres pendant cette période difficile, soyons des artisans de paix.

Soutenons nos petits commerces, aidons nos voisins, prions pour les malades, décrochons le téléphone pour appeler les personnes seules…

N’hésitons pas à manifester le Christ dans nos actions de tous les jours.

Camille Westphal Perrier

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.