Leela Bai, enceinte de 8 mois : « Ils m’ont donné des coups de pieds dans le ventre »

« Mon bébé est mort dans mon ventre après qu’ils m’aient poussé par terre et qu’ils m’aient donné des coups de pied dans le ventre. »

En Inde, dans l’État du Madhya Pradesh, au début du mois de janvier, Leela Bai, une chrétienne enceinte de huit mois a été prise à partie alors qu’une foule d’extrémistes hindous attaquaient des chrétiens rassemblés dans le village de Dewada.

Inquiète de l’agitation, Leela a voulu se réfugier dans une maison. Mais des membres de la foule se sont précipités sur elle, l’ont poussée à terre et l’ont rouée de coups de pied. La future maman a perdu connaissance. Plus tard, en route vers un hôpital, Leela Bai a fait une fausse-couche.

Rakesh Alawe précise, « la douleur de Leela s’est intensifiée alors que nous étions dans l’ambulance ». Leela ajoute : « avant d’arriver à l’hôpital, j’ai accouché du bébé à l’intérieur de l’ambulance, et c’était un bébé mort ».

Elle témoigne auprès de Morning Star News :

« Mon bébé est mort dans mon ventre après qu’ils m’aient poussé par terre et qu’ils m’aient donné des coups de pied dans le ventre. »

Son mari témoigne qu’aucun hôpiytal n’a voulu accorder de soin à sa femme.

« Nous étions traumatisés pour avoir déjà perdu notre enfant à cause des extrémistes hindous, et ici, nous sautions d’hôpital en hôpital pour chercher des soins médicaux pour Leela, et les extrémistes avaient influencé toutes ces personnes et placé des obstacles pour nous partout où nous allions. »

Idu Bhai Chauhan, pasteur et leader chrétien de Barwani, explique que les autorités de l’hôpital n’ont pas voulu soigner Leela « en raison de la pression politique ».

Armés de matraques en bois et de pierres, les trente extrémistes hindous accusaient les chrétiens de recourir à la conversion. Selon le propriétaire de la maison, Sardar Vaskale, ils auraient déclaré :

« Est-ce que vous n’apprendrez jamais ? Nous ne vous laisserons pas diriger la réunion de prière. »

Sardar a été battu, plusieurs femmes et filles auraient été “harcelées sexuellement”. La maison et les affaires des chrétiens rassemblés ont été fouillées.

L’État du Madhya Pradesh a ordonné le 9 janvier dernier l’ordonnance 2020 sur la liberté religieuse, considérée comme la loi anti-conversion la plus stricte d’Inde.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.