L’Église d’Angleterre s’excuse au nom des chrétiens pour les lois anti-juives adoptées il y 800 ans

Dimanche 8 mai, lors d’un service spécial à la cathédrale Christ Church d’Oxford, l’Église anglicane s’est excusée pour des lois adoptées il y a 800 ans qui ont permis l’expulsion des Juifs d’Angleterre. L’occasion « de se souvenir, de se repentir et de reconstruire », selon le chef de l’Église, Justin Welby. 

Une cérémonie a été organisée dimanche 8 mai à la cathédrale Christ Church d’Oxford pour le huitième centenaire du Synode d’Oxford en présence de chefs religieux dont Ephraim Mirvis, le grand rabbin de Grande-Bretagne et des représentants de Justin Welby, l’archevêque de Cantorbéry.

À cette occasion, l’Église anglicane a présenté ses excuses à la communauté juive pour des lois adoptées il y a 800 ans, qui ont entrainé l’expulsion des Juifs d’Angleterre.

Au XIIIe siècle, le Synode a en effet adopté des lois qui interdisaient toutes interactions sociales entre juifs et chrétiens. Les juifs étaient, en outre, obligés de porter des badges pour s’identifier, ils devaient reverser une partie de leur salaire, la dîme, à l’église et certaines professions ne leur étaient pas accessibles. Aussi, ils n’avaient pas le droit de construire de nouveaux lieux de culte.

D’autres mesures ont été mises en place au fil de temps, interdisant aux Juifs de posséder des terres ou encore de transmettre leurs biens à leurs enfants. Selon le Guardian, tous les Juifs d’Angleterre ont fini par être expulsés en vertu d’un édit en 1209 et ont été forcés à l’exil pendant plus de 360 ans.

Bien que l’Église d’Angleterre n’ait vu le jour qu’au XVIe siècle, l’archidiacre d’Oxford, Jonathan Chaffey, estime qu’il est juste pour les chrétiens de se repentir de ces « actes honteux ». Il a également déclaré que l’Église catholique romaine était « pleinement d’accord » avec ces excuses.

Cette initiative s’inscrit dans une démarche de réconciliation débutée en 2019 suite à la publication d’un document produit par l’Église d’Angleterre qui déclarait, entre autres, que les attitudes de l’Eglise envers le judaïsme au fil des siècles avaient fourni un « terreau fertile pour l’antisémitisme meurtrier ».

Dans une publication sur Twitter, l’archevêque de Cantorbéry, Justin Welby, a écrit que cette cérémonie est « une occasion de se souvenir, de se repentir et de reconstruire ». « Prions pour qu’il inspire les chrétiens d’aujourd’hui à rejeter les formes contemporaines d’antijudaïsme et d’antisémitisme et à apprécier et recevoir le cadeau que sont nos voisins juifs », a-t-il ajouté.

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.