L’élection de Donald TRUMP est-elle pour le monde la catastrophe annoncée ?

La victoire du Président TRUMP pour le monde des sondages et des médias est une énorme surprise. En France Hillary CLINTON était la favorite incontestable de l’establishment. Dans la soirée du 8 novembre tous les journaux télévisés prédisaient qu’Hillary Clinton serait aujourd’hui la présidente des USA.

Ainsi contre l’avis des Instituts de sondages, qui donnaient la candidate Hillary Clinton gagnante depuis des semaines, le candidat républicain Donald TRUMP a remporté vers 05 h 00 GMT 245 grands électeurs sur les 270 nécessaires pour gagner la présidentielle aux États-Unis, contre 209 à sa rivale démocrate Hillary Clinton.

Tous les analystes avaient alors indiqué que la carte électorale américaine avantagerait massivement les démocrates. Donald TRUMP par ses postures vulgaires, ses attitudes provocatrices se coupait de toutes les minorités. Ainsi unanimement Donald TRUMP n’avait légitimement quasiment aucune chance de rassembler les 270 délégués nécessaires pour accéder à la Maison-Blanche.
Mais le verdict électoral de la Nuit américaine en a décidé autrement. Immédiatement c’est une envolée quasi délirante des pires prédictions sur le futur de l’Amérique. Certes et de notre point de vue, ce personnage haut en couleur n’est pas recommandable et il nous ferait penser à un tribun dont les diatribes assénées relèvent de l’irrationalité populiste.

Alors comment finalement l’Amérique a-t-elle ainsi pu élire un tel personnage, si loin des formats habituels et lisses de nos propres candidats politiques qui se présentent à la primaire française aux discours mesurés, convenus, étudiés, pesés.

TRUMP est le contraire d’un personnage lisse, il semble en fait terrifier l’intelligentsia non en raison de l’idéologie qu’il défend mais en raison de son caractère à l’emporte-pièce, d’un caractère jugé impulsif. On lui reproche d’être un vulgaire personnage narcissique aimant son image qu’il a sue par ailleurs parfaitement promouvoir.

Mais alors pourquoi l’Amérique l’a choisie et non Hillary CLINTON ?Mais alors pourquoi l’Amérique l’a choisie et non Hillary CLINTON ? Je crois que c’est cette question à laquelle il va falloir répondre et non s’emporter contre le résultat. Se moquer du nouveau Président des USA sans comprendre les raisons qui l’ont amené à être aujourd’hui le président des USA. C’est une erreur que commettent beaucoup de médias français en invectivant le personnage sans analyser le fond, touchant le rejet de l’Amérique pour ces idéologies progressistes et multiculturalistes. Il me semble que ce résultat est d’abord le signe d’une rupture forte avec tout un système médiatique et néo libéral.

C’est la volonté affichée du Peuple des anonymes peuplant l’Amérique de rompre avec une forme d’élitisme condescendant loin de la rue, loin des peuples, déconnectée du réel. Le monde politique actuel nous renvoie ainsi à un vice-quasi universel celui du mépris des plus petits affichant un faux regard compassionnel mais ne se privant pas d’aller finalement au Fouquet’s ou d’organiser un concert de soutien avec les stars mondiales. Comment alors les gens les moins fortunés peuvent-ils adhérer au discours du progrès si celui-ci n’a aucune cohérence avec ce qui est affiché par des candidats éloignés des préoccupations et des inquiétudes touchant au vivre ensemble, au pouvoir d’achat, à la sécurité.

Il existe de multiples initiatives citoyennes dans le monde et en France, Ecologie Humaine, les zèbres, les colibris, la maison des citoyens, les Amap, les jardins partagés, toutes ces initiatives citoyennes porteurs d’une vision, d’un projet touchant le plus souvent au monde commun. Ces initiatives ne sont jamais ou rarement relayées par les mondes politiques. Pourtant c’est bien de ces opiniâtretés citoyennes et profondément humaines, dans lesquelles pourraient s’engager des pistes permettant d’entrevoir un monde de relations apaisées bâtissant des passerelles et non des murs instaurés par les idéologies nationalistes ou inversement l’éclatement individualiste de la société nourrie par le monde consumériste.

Le peuple de l’Amérique est sans doute en attente de telles initiatives citoyennes mais le peuple américain celui des plus pauvres, celui des exclus, celui des classes moyennes ne semble dès lors pas s’être reconnue dans les idéaux progressistes, de puissance, portés par la candidate Hillary CLINTON dont on pourrait ici brosser un portrait non flatteur. Beaucoup d’Américains lui reprochent en effet ses ambitions dévorantes, machiavéliques et opportunistes.

Ne nous leurrons pas la face du monde n’aurait pas changé positivement avec l’élection d’Hillary CLINTON à la tête de la toute-puissante Amérique.

Donald TRUMP comme Hillary CLINTON, menaceront les grands équilibres internationaux. Donald TRUMP comme Hillary CLINTON, menaceront les grands équilibres internationaux. Hillary CLINTON aurait souhaité entériner les accords TAFTA, ce qui n’aurait été ni plus ni moins qu’une accélération des processus de mondialisation économique et non à l’avantage des petites et moyennes entreprises et de notre monde agricole. La victoire d’Hillary CLINTON aurait entériné probablement de tels accords, TRUMP enterrera les accords, ce qui n’est pas nécessairement une mauvaise nouvelle pour le monde de la petite entreprise.

Relativement à la politique internationale il convient d’avoir en mémoire, qu’Hillary Clinton, secrétaire d’État depuis 2009, était entièrement en faveur de la guerre en Libye, et de l’élimination physique du colonel Kadhafi chef d’état à l’époque de la Lybie, dont elle s’est d’ailleurs réjouie. Nous savons que les postions d’Hillary CLINTON auraient pu fragiliser les relations avec la Russie dont on sait aujourd’hui les capacités à s’affronter militairement avec l’Amérique.

Au travers de la diplomatie Américaine, nous reconnaissons là, la position habituelle des USA et quel que fut l’administration démocrate ou républicaine, l’Administration Américaine souffle aussi bien le chaud et le froid, imposant son idéologie au reste du monde en s’adossant à l’étiquette de « gendarme du monde ».

Depuis des décennies l’Amérique démocrate ou républicaine a enflammé diverses régions de la planète, les laissant ensuite, qu’il s’agisse de la Libye, ou précédemment de l’Irak et de l’Afghanistan, en proie au pire des chaos et les effets « papillons » des interventions américaines ont eu de sinistres répercussions semant le trouble partout dans le monde.
La victoire de Donald TRUMP va sans aucun doute amener une inflexion majeure de la diplomatie américaine. Le nouveau président est en effet isolationniste sur le plan international, sa principale préoccupation, il n’a cessé de le répéter au cours de sa campagne est l’économie du pays et ses intentions sont claires, freiner les ambitions chinoises.

Vis-à-vis de la Russie, on peut s’attendre avec le nouveau président Donald TRUMP à un rapprochement avec le président POUTINE contre le terrorisme islamique. Les pétromonarchies Saoudiennes et Qatari sont dans le viseur car considérées comme les promoteurs d’un l’Islam radical. L’Iran est également ciblé par le nouveau Président américain qui considère cet état chiite comme un acteur du terrorisme international.

Enfin sur le plan sociétal si Donald TRUMP allègue des positions pro vie et souhaitant nommer d’ailleurs des juges partageant ses convictions, TRUMP soutient en matière sociétale des positions fluctuantes et très souvent ambiguës. Le nouveau président des USA récuse en effet le « mariage » gay et varie sur l’union civile des homosexuels, il a indiqué ne pas vouloir aller contre la décision de la Cour suprême imposant le « mariage » gay à l’ensemble des Etats-Unis ; et il a soutenu des mesures pour les droits LGBT comme l’ajout de la protection de l’« orientation sexuelle » contre la discrimination à la loi sur les droits civiques de 1964.

En réalité entre la peste et le choléra, l’Amérique d’aujourd’hui est bien embarrassée et affiche une image d’une Amérique en déclin que prédisait l’historien et Essayiste Alexis de TOCQUEVILLE. Nous sommes en fait inquiet par les idéologies de l’Amérique, celles qui ont cours, notamment celles qui concernent le progrès aucun des deux candidats à la présidence Américaine n’a porté de regards réfléchis sur la tentation scientiste de l’Amérique et sa ruée non plus sur l’or mais sur la mécanisation du monde, au triomphe de l’économie numérique qui augure des pires catastrophes relativement aux rapports aux autres et son rapport au travail, à la richesse réellement partagée augurant d’une amérique humaine et solidaire y compris avec ses voisins.

Lire également sur le même sujet :

Franklin Graham invite les américains à l’unité et à la prière suite à l’élection de Donald Trump
Best-Of : la twittosphère réagit avec humour à l’élection de Donald Trump
– Election de Donald Trump : La volonté souveraine d’une « majorité silencieuse » s’est exprimée
Donald Trump remporte les élections présidentielles aux Etats-Unis
Donald Trump tient la queue du Mickey : un professeur, un singe et un pasteur l’avaient prédit

Eric Lemaitre

Les opinions et prises de position des chroniqueurs d'Info Chrétienne n'engagent, ni ne représentent la rédaction ou la ligne éditoriale d'Info Chrétienne. Info Chrétienne soutient la liberté d'expression, de conscience et d'opinion.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?