Ni, l’Empire romain, ni Daech n’ont pu détruire ce site chrétien antique

C’est une incroyable découverte qu’ont fait les archéologues dans la région de Manjib, l’une des plus anciennes villes syriennes, suite au départ des militants de Daech après deux ans d’occupation.

Si les militants de l’État islamique avait réalisé quelle était le vocation de ce site souterrain, ils l’auraient sans doute détruit. Au lieu de cela, ils l’ont simplement utilisé comme déchèterie. Mais il demeure à tout point de vue extraordinaire et révèle un morceau de vie des chrétiens des premiers siècles en Syrie, alors persécutés par l’Empire Romain.

Partager cette video sur Facebook

Abdulwahab Sheko, l’archéologue musulman en charge de l’excavation depuis août 2016, estime que le refuge était utilisé par les chrétiens des IIIème et début IVème siècles. Il faudra en effet attendre l’Empereur Constantin pour que la foi chrétienne soit acceptée au sein de l’Empire en 313.

Parmi les vestiges trouvés confirmant la thèse des archéologues, plusieurs croix gravées sur les colonnes et les murs ont été retrouvées, ainsi que des écrits sculptés sur les pierres… De nombreux tunnels permettant d’évacuer rapidement le lieu ont également été découverts.

« Ils indiquent qu’il y avait une population chrétienne significative dans la région qui estimait avoir besoin de cacher leurs activités. »

Témoins de l’engouement des archéologues, les habitants de la ville ont conduit les chercheurs sur un autre site chrétien jusque-là inconnu de la communauté scientifique.

Et pour Abdilwahab Sheko, ces découvertes sont inestimables :

« Nous sommes musulmans, mais nous ne sommes pas comme les musulmans de l’EI. Nous prenons soin de ces ruines chrétiennes. Nous les respectons. Nous respectons l’humanité. »

H.L.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.