Leonard Cohen est mort, découvrez ses textes poétiques évoquant Jésus

Le chanteur canadien, auteur-compositeur et poète Leonard Cohen est mort hier, le 10 novembre 2016. L’annonce demandant le respect de l’intimité de la famille et des proches, a été faite sur la page Facebook de l’artiste.


Depuis les années 1960, Leonard Cohen est un artiste prolifique dont le talent, l’écriture et la singularité étaient reconnus à travers le monde. L’artiste de 82 ans venait de sortir son dernier album intitulé « You Want It Darker ». Plusieurs thématiques récurrentes ont été explorées par ce talentueux artiste, telles que les femmes, le pouvoir, la politique et l’intimité. Plus étonnant, la spiritualité, la foi et la religion tenaient également une grande place dans ses textes.

Mais l’artiste juif a souvent déstabilisé les observateurs et les journalistes en raison de sa pratique du zen.

Dans un article du New York Times, la question revenait déjà :

« Monsieur Cohen est un juif observant qui respecte le Shabbat même lorsqu’il est en tournée. Il chanta pour les troupes israéliennes durant la guerre israélo-arabe de 1973. Alors comment peut-il concilier sa foi avec sa pratique continue du zen ? »

Par ailleurs, Leonard Cohen a régulièrement utilisé les références à la Bible et à Jésus tout au long de ses 13 albums. S’il a souvent été sympathisant du bouddhisme, les albums les plus récents contenaient de plus en plus d’allusions bibliques. Le titre « You want it darker », issu de l’album du même nom, évoque Jésus d’une manière très poétique. Il emploie même le mot hébreu « Hineni », signifiant « Je suis là », employé notamment par Abraham. Se préparant à la perspective de la mort, depuis le décès de sa grande amie et muse Suzanne, il déclare dans cette chanson : « Je suis prêt Seigneur ».

Si le cheminement spirituel de ce brillant artiste lui appartient, nous vous proposons de découvrir quelques-uns de ses textes évoquant la Bible et Jésus.

  • Suzanne (1967)

« Jésus était un marin quand il marchait sur l’eau.
Il passa très longtemps à observer solitaire du haut de sa tour de bois.
Et il eut la certitude que seuls les hommes sur le point de se noyer pouvait le voir…
… Mais lui-même fût brisé, bien avant que le ciel ne s’ouvre… »

  • The Butcher (1969)

« J’ai vu des fleurs pousser où l’agneau était tombé.
Devais-je prier mon Seigneur ou faire de quelconques bruits de joie ? »

  • Show Me The Place (2012)

« Montrez-moi l’endroit. Aidez-moi à rouler la pierre…
Montrez-moi l’endroit où la parole s’est faite homme,
Montrez – moi l’endroit où la souffrance a commencé. »

  • Born In Chains (2014)

« Je suis né dans les chaînes, mais il m’a fait sortir d’Égypte, 
je suis lié à un fardeau, mais le fardeau a été porté ?
Seigneur, je ne peux plus garder ce secret.
Béni soit ton nom, ton nom soit loué. »

  • You Want It Darker (2016)

« Magnifié, sanctifié soit ton saint nom 
Vilipendé, crucifié dans le corps humain…
Hineni, Hineni, je suis prêt, mon Seigneur.

Le 21 octobre, il y a donc à peine quelques jours, le groupe Pentatonix a publié cette extraordinaire version de Hallelujah. Vue près de 40 millions de fois sur Youtube.

La rédaction

Source : Christian Today

Hélène Leblanc

Hélène Leblanc

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?

Si vous le préférez vous pouvez recevoir un seul mail chaque soir avec toutes les infos de la journée.