L’épiscopat français appelle à voter au second tour « en conscience » et « à la lumière de l’Evangile »

Dans un communiqué publié hier, les évêques de France appellent les fidèles catholiques à se rendre aux urnes pour le second tour des élections présidentielles. S’ils ne donnent pas de consigne de vote, ils exhortent à voter « en conscience, à la lumière de l’Évangile et de la doctrine sociale de l’Église ». 

« Les Français sont appelés à voter pour le second tour de l’élection du Président de la République dimanche 24 avril 2022 », a déclaré la Conférence des évêques de France dans un communiqué publié mercredi 13 avril.

« C’est à l’intelligence, à la conscience et à la liberté de chacun que s’adressent les évêques, avec la gravité que requièrent l’évènement, l’état de notre pays et les crises qui traversent notre monde », poursuivent les évêques qui ne donnent pas de consigne de vote mais souhaitent ainsi rappeler aux catholiques « l’importance de voter et de le faire en conscience, à la lumière de l’Évangile et de la doctrine sociale de l’Église ».

Ils invitent également les fidèles à se pencher sur leur déclaration de janvier 2022, un texte intitulé « L’Espérance ne déçoit pas », présenté comme un document de réflexion et de discernement sur les enjeux des élections.

Le communiqué reprend ensuite les propos du président de la CEF, Mgr Eric de Moulins-Beaufort qui rappelle que le candidat ou la candidate qui sera élu ne sera pas « un sauveur de la France, ni un messie », qu’il « n’aura pas la solution à tout » mais qu’il aura « à nous conduire tous, sur la moins mauvaise voie possible ».

« Nous n’élirons pas un sauveur de la France, ni un messie, ni quelqu’un qui devrait incarner tout le bien à faire. Nous aurons à choisir un responsable politique, homme ou femme, celui ou celle qui aura à conduire notre pays dans les temps toujours incertains où l’humanité avance, dans ces temps spécialement incertains de fractures sociales, de crise sanitaire, de crise écologique, de guerre toujours possible. Il n’aura pas la solution à tout, il ne pourra pas empêcher toute immigration, il ne saura pas inventer l’énergie infiniment renouvelable, transportable, efficace. Il ne pourra pas non plus changer les cœurs. Il aura à nous conduire tous, sur la moins mauvaise voie possible, en cherchant, selon ce que préconise le texte du conseil permanent à propos des élections, à renforcer notre élan collectif pour choisir de vivre ensemble en paix. »

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Shutterstock / Radu Razvan

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.