L’éruption du volcan Taal aux Philippines fait peser la menace d’un « tsunami volcanique »

« Nous prions pour la sécurité des personnes qui vivent dans les zones proches du volcan Taal. »

Aux Philippines, le volcan Taal, l’un des plus actifs de l’archipel, s’est réveillé dimanche après 42 années d’inactivité. Situé sur « la ceinture de feu », l’ensemble des volcans qui entourent l’océan Pacifique, il met en danger une population de 450 000 personnes. Les autorités redoutent désormais un « tsunami volcanique ».

Le pays est en état d’alerte. Des dizaines de milliers de personnes ont été évacuées. Selon l’Institut de volcanologie et de sismologie des Philippines, près de 270 secousses ont déjà été enregistrées. Les spécialistes envisagent qu’une « éruption explosive est possible dans les heures ou jours à venir ». Éruption qui pourrait causer un « tsunami volcanique », vagues de hauteur considérable déclenchées par l’origine volcanique.

Dimanche, une explosion de vapeur d’eau sous pression et de roches, accompagnée d’éclairs, a formé une colonne s’élevant à 15 kilomètres de hauteur, provoquant ainsi une pluie de cendres jusqu’à Manille. Selon les experts, le volcan Taal pourrait cracher lave et cendres pendant encore plusieurs semaines. Sur place, on évoque l’éruption de 1754 qui avait duré 7 mois.

Les villes aux alentours sont recouvertes de cendres susceptibles de provoquer des irritations et des troubles respiratoires. Les populations sont invitées à rester chez elles. Les écoles et bâtiments publics sont fermés.

Pour le vice-président de la Conférences des évêques des Philippines, Mgr Pablo Virgilio S. David, l’heure est à la prière.

« Nous prions pour la sécurité des personnes qui vivent dans les zones proches du volcan Taal. »

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.