Les 7 commandements du mariage chrétien

Aujourd’hui en Europe, on se marie moins et on divorce plus. Depuis 1965, le taux brut de mariage à chuté de près de 50%, alors que le taux brut de divorce a plus que doublé. Un constat triste et révélateur d’une société qui s’éloigne de plus en plus du modèle biblique de la famille.

Il semblerait malheureusement que les couples chrétiens n’échappent pas à la douloureuse statistique. Un mariage sur deux échoue, chez les chrétiens comme chez les non-chrétiens. Le pasteur Ron Edmondson est marié et père de famille. S’il ne se présente pas en modèle du mari parfait, il propose de réfléchir à ce qu’il appelle, les 7 commandements du mariage chrétien.

Ils ne sont en rien des commandements bibliques au même titre que les 10 commandements reçus par Moïse, mais simplement une manière ludique de présenter quelques grandes vérités sur le couple que nous vous laissons découvrir ici, et qui sauront, nous l’espérons, vous inspirer et vous motiver.

  • Vous vous servirez l’un l’autre

Le mariage n’est pas un contrat à 50/50. C’est une alliance à 100/100, chacun étant prêt à tout abandonner pour l’autre. Paul dans l’épître aux Éphésiens parle de soumission mutuelle, et c’est bien de cela dont il est question dans le couple. Chacun donne avec joie, dans l’amour et sans rien attendre en retour.

Rendez continuellement grâces pour toutes choses à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ.
Éphésiens 5:21

Comment allez-vous servir votre conjoint aujourd’hui ? Êtes-vous plus celui qui donne ou celui qui reçoit ?

Un ami me disait un jour que dans un couple qui fonctionne, « il y a toujours un jouisseur et un serviteur »… Si tel est le cas dans votre couple, c’est au contraire que quelque chose dysfonctionne. Ne tombez pas dans ce piège qui peut être destructeur à moyen et long terme.

  • Vous aimerez sans conditions

Si Dieu nous demande d’aimer nos ennemis, imaginez à quel point cela est vrai pour notre partenaire N°1 dans la vie. La personne que l’on a aimée passionnément, avec qui l’on a bâti un foyer et une histoire commune ?

Attendez-vous du changement dans la vie ou les actions de votre partenaire ? Voyez-vous plus ses défauts que ses qualités ? Avez-vous du mal à renoncer à l’idéal que vous vous étiez mis en tête ?

La personne parfaite n’existe pas. Vous ne l’êtes d’ailleurs pas vous-même. Aimez celui ou celle qui partage votre vie, avec ses défauts que nul ne connaît mieux que vous, sans conditions, sans petite astérisque en bas de la page, et sans attentes spécifiques.

  • Vous vous respecterez l’un l’autre

Tout le monde a besoin du respect, de la reconnaissance, et même de l’admiration de son conjoint.

Vous arrive t-il de tourner en dérision les propos de votre conjoint ? De mépriser dans votre coeur son travail ou ses efforts au quotidien ? Avez-vous du mal à mettre en avant ses qualités et à valoriser ses réalisations ?

Si oui, c’est que vous êtes sur une pente très glissante. Pensez à faire une petite liste de tout ce que vous appréciez chez l’autre, tout ce qui a fait que vous êtes un jour tombé(e) amoureux(se), que vous avez décidé de vous unir pour la vie, et gardez le focus sur ces choses.

  • Vous ne mettrez aucune autre relation au-dessus de celle-ci

Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a uni.
Matthieu 19:6

Cette déclaration de Jésus n’est pas une simple punchline sur le mariage. Il s’agit du désir profond de Dieu pour le couple. Rien ne doit s’immiscer dans la relation entre un homme et une femme. Ni les parents, ni le travail, ni les amis, ni les réseaux sociaux, ni le sport… Pas même les enfants. La relation du couple est unique et précieuse, et elle doit être soignée en tant que telle.

Vous arrive t-il de privilégier votre travail, votre meilleur(e) ami(e), vos enfants, votre bien-être par rapport à votre relation de couple ? Prenez garde à cela, car l’éloignement n’est pas toujours visible tout de suite, mais les conséquences peuvent s’avérer dramatiques.

  • Vous vous engagerez au-delà des sentiments

« Je ne ressens plus les mêmes choses »… « Je n’ai plus de sentiments »…

Les mariages forts tiennent dans le temps car les époux ont appris à passer outre leurs émotions et leurs sentiments passagers.

C’est bien connu, après la passion des premiers temps et la phase où le sentiment amoureux devient plus mature, vient le temps de la désidéalisation de l’autre, la désillusion…

Ce n’est qu’après avoir dépassé cette étape où il est nécessaire de faire taire la réaction émotionnelle au profit de l’engagement, que débutera l’enracinement de votre couple.

En vous engageant pour l’autre, en travaillant au bien-être de votre couple, en suscitant des moments d’intimité, votre union deviendra plus forte et s’ancrera d’une manière apaisée et sereine.

  • Vous considérerez les intérêts de l’autre avant les vôtres

Ce point est complémentaire de plusieurs autres vus précédemment. Il concerne peut-être les couples les plus mûrs, ceux qui ont atteint une certaine stabilité. Quand l’un ou l’autre des conjoints commence à faire de plus en plus de choix personnels, que ce soit sur le plan professionnel ou sur celui des loisirs, ne laissant à l’autre que le sentiment d’exclusion. Il est alors important de rechercher l’équilibre, et de ne jamais oublier quels sont les intérêts de l’autre, quelles sont les conséquences d’une décision personnelle sur sa vie, et de quelle manière les choix et les décisions peuvent être pris en recherchant le bien de l’autre.

  • Vous serez une seule chair

Voici donc la première partie du verset de Matthieu 19:6 que nous avons évoqué plus haut.

Ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a uni.

Si physiquement l’image paraît évidente, il est possible que d’une manière plus large, cette demande soit l’une des plus exigeantes qu’il soit. Ne faire plus qu’un…

Il ne faut bien sûr pas perdre de vue le fait qu’il s’agit d’un processus. On pourrait ainsi comparer cela à la sanctification. On n’atteint jamais la sainteté sur cette Terre, mais on peut s’appliquer à la rechercher. On ne forme jamais complètement « une seule chair » avec son conjoint, mais on peut s’appliquer à le rechercher.

Voilà donc l’une des clés importantes d’un mariage réussi. Accepter d’entrer dans un processus exigeant, long, qui implique de l’engagement, du renoncement, de l’humilité, du partage, du don de soi…

Finalement, une bonne question à se poser pour commencer à évaluer où en est son couple aujourd’hui, serait peut-être, « Mon conjoint et moi avons-nous plutôt tendance à nous rapprocher ou à nous éloigner au fil du temps »? La réponse sera un bon indicateur et sera peut-être l’occasion de remettre en ordre vos priorités.

H.L.

Lire aussi sur le même sujet :

Les 5 étapes de l’amour – Pourquoi tant de couples ne dépassent pas la troisième ?

Article initialement publié en avril 2019

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.