Les 76 élèves d’une école chrétienne prisonniers de militants armés au Cameroun ont été libérés

Les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest du Cameroun font actuellement face à une instabilité provoquée par des séparatistes anglophones depuis 2016. Mais cette année, les violences se sont intensifiées et des affrontements entre armée et séparatistes ont lieu quasiment chaque jour dans la forêt équatoriale.

L’hostilité grandit par ailleurs contre les écoles francophones, les séparatistes estimant que le système francophone marginalise les élèves de la minorité anglophone. C’est ainsi que lundi 5 novembre, 79 élèves d’une école protestante de Bamenda, âgés de 11 à 17 ans ont été enlevés par des hommes armés non identifiés. Il s’agit du premier enlèvement de masse dans ce pays.

Mercredi 7 novembre, Issa Bakary Tchiroma, ministre camerounais de la Communication déclarait que tous les élèves de cet établissement protestant avaient été libérés.

Mais selon un responsable de l’église presbytérienne, Fonki Samuel Forba interrogé par CBNNews, deux des trois membres du personnel enlevés demeurent détenus,

« Ils ont été emmenés hier soir dans l’une de nos églises… près de Bamenda (la capitale régionale). Ils ont l’air fatigués et psychologiquement torturés. »

Étant donné le risque inhérent à l’ouverture d’écoles dans ce contexte de violence, Fonki déclare avoir demandé aux parents et aux tuteurs de ramener tous leurs enfants à la maison.

« Il est regrettable que nous devions fermer l’école et envoyer 700 enfants à la maison. Leur sécurité n’est pas assurée par l’État et des groupes armés les attaquent et les kidnappent en permanence. »

Fonki raconte également que l’école a déjà vécu des kidnappings. Une rançon de 2,5 millions de francs avait alors été versée par l’église au groupe armé.

« Nous ne pouvons plus continuer. »

La situation s’enlise donc dans ces régions du Cameroun. BFMTV rapporte d’ailleurs que le jour de la rentrée en septembre dernier, un directeur d’école a été assassiné, un professeur a été mutilé et plusieurs lycées ont été attaqués.

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?