Les chrétiens d’Orient émettent des réserves quant à la priorité accordée par Trump aux réfugiés chrétiens

Après la décision du Président américain, Donald Trump, de privilégier l’immigration des réfugiés chrétiens, au moment même où les portes se ferment pour les ressortissants non chrétiens de sept pays à majorité musulmane, certains des principaux intéressés émettent des réserves quant à la méthode employée.

Chawcatt Moucarry, est né et a grandi en Syrie. Il est le directeur de World Vision et l’auteur de plusieurs livres qui aident les chrétiens à partager l’Évangile avec les musulmans. Il est très critique au sujet des causes des conflits dans la région. Il est également très inquiet concernant l’annonce de cette préférence à l’immigration.

« Cette politique encouragera les chrétiens à migrer… Ce qui est exactement ce que les dirigeants chrétiens syriens essaient d’éviter… Il est important pour les chrétiens de vivre dans les pays musulmans… Parce-que grâce à eux, les musulmans vont apprendre à accepter l’autre. Nous devons apprendre ce principe afin d’avoir une société démocratique… Les extrémistes disent qu’il n’y a qu’une seule façon de penser ou de croire… Garder les chrétiens dans la région est un moyen indirect pour contrer l’extrémisme et apprendre que la diversité est bonne. »

Le chrétien syrien Fadi Halisso est le neveu de Chawcatt. S’il apprécie l’intention, il questionne la stratégie. Fadi n’est pourtant pas étranger au gouvernement américain. Il a témoigné de la situation en Syrie au Département d’État américain et à Harvard. Son épouse syrienne dispose de la nationalité américaine, et il a récemment fait sa demande de carte verte à Beyrouth. Fadi déclare toutefois :

« Il est très humiliant d’être mis dans la catégorie des terroristes potentiels… Simplement parce que j’ai un certain passeport…

Le Patriarche de Babylone, Louis Raphaël I Sako, primat de l’Église catholique d’Orient, est allé plus loin. Interrogé par l’agence Fides, il a sévèrement critiqué cette disposition du gouvernement Trump.

« Toute politique d’accueil qui discrimine les persécutés et les souffrants sur base religieuse finit par nuire aux chrétiens d’Orient. »

Pour le patriarche, cette rhétorique alimente les tensions entre chrétiens et musulmans, et dépeint les chrétiens comme des laquais de l’Occident.

« Il est un piège… Nous ne voulons pas de privilèges. »

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.