Les chrétiens et les réseaux sociaux

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler des réseaux sociaux, de facebook plus particulièrement.

Imaginez facebook comme une télévision géante interactive où tout le monde peut vous voir ou vous entendre. Pas seulement vos amis, les amis de vos amis mais aussi le public en général si vous ne ciblez pas à qui vous parlez exactement… et soyons honnêtes, souvent on ne le fait pas. En plus, avec les dernières modifications facebook, si on ne désactive pas certaines fonctionnalités, tout le monde peut voir nos commentaires. Reprenons notre image, alors nous sommes tous dans cette immense télévision et on peut voir et entendre tout ce qui s’y dit, ou presque. Pas seulement vos amis chrétiens, mais aussi les non-chrétiens qui sont aussi là. Logique, on n’a pas que des chrétiens dans nos amis !!

Quel témoignage leur laissons-nous quand nous nous chamaillons à propos de tel ou tel post ?! Tel ou tel point de doctrine ?! J’entends déjà certains qui diront « mais il est important que la vérité soit rétablie ». Ce à quoi je répondrais « c’est vrai, mais à quel prix le faisons-nous ?! Est-ce vraiment le lieu et le moment pour avoir ce genre de « discussions » ?! ». Lorsque vous êtes seul face à votre ordinateur, avant de répondre, demandez-vous au Seigneur si vous pouvez répondre ce que vous voulez dire à ce moment-là et de cette manière-là ?! Allez, soyons honnêtes encore un peu, tout va tellement vite en ligne qu’on a rarement le temps de réfléchir si ce que l’on veut répondre est bien opportun.

Je ne dis pas que c’est ce que nous faisons tout le temps mais c’est malheureusement ce que nous faisons souvent. Résultat : c’est notre chair qui parle. Les arguments sont peut-être « spirituels » mais une fois que le charnel vient s’en mêler, ça nous échappe et ça donne malheureusement souvent ce à quoi on assiste : des chrétiens qui s’emportent, voire même se mettent en colère, et disent des choses regrettables. Et les non-chrétiens dans tout ça ?! Ils ne voient aucune différence, ou si légère entre eux et nous. Dans ces moments-là, on détruit tout le positif que notre comportement ou nos paroles ont eu sur eux. Est-ce vraiment ce que nous voulons ?!

Que dirait Jésus s’il avait un compte Facebook?Parlons maintenant des sujets que nous abordons. Des thèmes qui exhortent, des pensées sur le plan de Dieu pour nous, son amour infaillible pour chacun d’entre nous, des sujets d’actualité vus par nous chrétiens, tout ça me semble correct si c’est bien amené. Lorsque l’on parle de l’enlèvement des chrétiens ou encore de l’homosexualité pour ne citer que ces sujets brûlants, prenons-nous garde aux termes employés ?! N’oublions pas qu’ils nous lisent même si ce que nous disons ne leur est pas destiné en premier lieu !! Faisons attention à la manière avec laquelle nous le disons. Ne les excluons pas avec notre « patois de Canaan » ou nos connaissances sur la Bible, ou tel ou tel verset.

Mais que dit la Bible de l’usage de notre langue justement ?!

Jacques 1.26 : « Mais si quelqu’un croit être religieux, alors qu’il ne sait pas tenir sa langue en bride, il s’illusionne lui-même : sa religion ne vaut rien. »

Jacques 3.5 : « Il en va de même pour la langue : c’est un petit organe, mais elle se vante de grandes choses. Ne suffit-il pas d’un petit feu pour incendier une vaste forêt ? »

Jacques 3.6 : « La langue aussi est un feu ; c’est tout un monde de mal. Elle est là, parmi les autres organes de notre corps, et contamine notre être entier. Allumée au feu de l’enfer, elle enflamme toute notre existence. »

Faisons vraiment attention à ce que nous disons et à la manière avec laquelle nous le disons. Réfléchissons bien avant d’ouvrir la bouche, prenons le temps de la réflexion. Interrogeons le Seigneur. Demandons-nous ce que dirait Jésus à notre place ?!

Valérie Saïu

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?