« Les deux pieds en Afrique » : L’aventure d’un couple de missionnaires racontée en BD

C’est décidé, Manior et Maya partent au Cameroun pour servir Dieu !

Ce couple de chrétiens engagés a choisi de dédier une année à la mission au sein d’un programme de volontariat de solidarité internationale (VSI). Envoyés par l’association Wycliffe, qui mène des projets de traduction de la Bible dans le pays, ils ont été formé avant leur départ par le Défap, service protestant de mission.

De cette année à servir Dieu au Cameroun est né un carnet de voyage sous forme de roman graphique « Les deux pieds en Afrique », publié aux éditions Scriptura, dans lequel on suit les aventures de Manior et Maya. Avec humour et humilité, ils décrivent cette odyssée camerounaise qui les a conduit loin, très loin de leur zone de confort pour répondre à l’appel du Seigneur.

Au fil de scènes de la vie quotidienne, ils s’emploient à retranscrire leur expérience, dans les moments joyeux comme dans ceux plus difficiles. L’ouvrage contient également un « carnet de bord » constitué d’anecdotes ainsi que de nombreuses informations utiles sur la mission et sur le Cameroun.

Une BD de qualité à lire pour toutes les personnes qui souhaitent s’engager dans la mission, mais aussi pour celles qui ne s’y sentent pas nécessairement appelés. Peut-être que le récit de Manior et Maya ouvrira vos horizons ?

Manior n’est autre que le pseudonyme de Romain Choisnet, directeur de la communication du CNEF. Il sera présent pour dédicacer « Les deux pieds en Afrique » au Centre Evangélique 2021. Un événement qui se tiendra en début de semaine prochaine, les 22 et 23 novembre, à l’espace Charenton à Paris autour du thème « Annoncer et vivre l’Évangile, une vocation commune ? ».

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.