Les évangéliques et catholiques bulgares s’inquiètent d’un projet de loi « restrictif et discriminatoire » pour les minorités religieuses

Près de 60% des bulgares sont des chrétiens orthodoxes, près de 8% sont musulmans, et moins de 1 % sont des chrétiens catholiques, protestants ou évangéliques. Parmi eux, certains s’inquiètent de voir bientôt leur liberté religieuse restreinte par un nouveau projet de loi.

Le gouvernement bulgare pourrait prochainement restreindre les libertés de tous les groupes confessionnels minoritaires représentant moins de 1% de la population. En effet, si le projet de loi modifiant la « loi sur les cultes religieux » de 2002 était adopté, aucun missionnaire étranger ou ministre du culte ayant reçu une formation théologique à l’étranger, ne pourrait exercer son ministère dans le pays. Toutes les dénominations protestantes, l’église catholique, l’église arménienne et la minorité juive sont concernées par ces restrictions.

Les ministres du culte de ces minorités « seraient donc tenus d’être des citoyens bulgares ayant obtenu leur diplôme en théologie dans ce pays », explique Vlady Raichinov, journaliste, professeur de Bible, président de la Société évangélique bulgare et vice-président de l’Alliance évangélique bulgare.

Ce projet de loi aurait pour objectif de « prévenir l’ingérence des pays étrangers, des institutions et des personnes dans les affaires religieuses nationales », mais cette mesure favoriserait les deux confessions majoritaires qui sont l’église orthodoxe et l’islam. Et pour Vlady Raichinov, cette décision aboutirait à un paradoxe.

« Si une confession évangélique veut former son clergé, la seule éducation académique autorisée serait soit une académie nationale orthodoxe orientale, soit une école musulmane. »

Le projet de loi prévoirait également d’interdire aux organisations étrangères le financement de communautés religieuses. Les subventions de l’état n’étant accordées qu’aux confessions touchant plus de 1% de la population. En conséquence, seuls l’Église orthodoxe et le Grand Mufti musulman recevront des subventions.

Interrogé par le site Patheos, qui n’hésite pas à parler de « désastre » pour les minorités chrétiennes, l’évêque catholique Hristo Proykov évoque également ses doutes.

« La proposition législative est un triste rappel d’un passé communiste révolu, dont nous pensions qu’il ne reviendrait plus. »

Prions pour les chrétiens de Bulgarie.

La rédaction

La rédaction

La rédaction

Cet article vous est proposé par la rédaction d'Info Chrétienne. La rédaction d'Info Chrétienne est composée de bénévoles, de pigistes et de contributeurs occasionnels.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?