Les évêques chiliens rappellent des « principes essentiels » au bon fonctionnement de la société avant les élections

La Conférence épiscopale du Chili publie un texte intitulé « Principes et valeurs de l’enseignement social de l’Église » pour appeler la population au discernement avant les prochaines élections. 

Alors que les chiliens seront amenés à voter les 15 et 16 mai prochains pour élire une Assemblée constituante, les évêques chiliens ont signé le 8 avril dernier, un document intitulé « Principes et valeurs de l’enseignement social de l’Église ». Ce texte met en avant huit principes et neuf valeurs de l’enseignement social de l’Eglise pour inciter les futurs représentants du peuple ainsi que les électeurs à une réflexion sur les « principes essentiels » au bon fonctionnement de la société.

C’est le mouvement social initié dès le mois d’octobre 2019 qui a entraîné le processus de révision de la Constitution en place depuis 1980, époque du régime d’Augusto Pinochet. En publiant ce document, la Conférence épiscopale entend apporter sa contribution « au dialogue constitutif nécessaire à la recherche du bien commun ».

Ainsi, à travers son enseignement social, l’Église cherche à offrir « le trésor de sagesse et d’humanité qu’elle a reçu de Jésus-Christ » aux croyants comme aux non-croyants « avec la conviction que ces enseignements éclairent les problèmes sociaux avec la lumière de Dieu ». Les évêques estiment qu’il existe « certains principes communs et immuables qui unissent toutes les cultures, qui sont indépendants du consensus et que l’Église cherche à enseigner ».

Le document comprend les principaux enseignements de ce que l’on appelle la doctrine sociale de l’Église. La dignité de la personne, le bien commun, la solidarité, le principe de subsidiarité, la destination universelle des biens, un encouragement  à la participation et au dialogue : voilà les huit principes étayés par les évêques. Des principes qui reposent sur neuf valeurs que sont : la vie, la famille, la communauté politique, les Droits de l’Homme, l’environnement, la paix, la vie économique, le travail, la communauté internationale.

Les principes entendent être des « maximes de la vie sociale qui servent de critères de discernement ou de paramètre de référence pour l’interprétation et l’évaluation des phénomènes sociaux ». Tandis que les valeurs « sont des atouts de la vie sociale qui, d’une part, indiquent ce qu’il faut garder avec des limites qui protègent les zones de vulnérabilité et, d’autre part, guident le discernement social en montrant l’idéal vers lequel il doit être dirigé ».

Le texte propose également de nombreuses références bibliographiques pour permettre à ceux qui le souhaitent d’approfondir ces différents sujets qui constituent la doctrine sociale de l’Eglise.

Compte tenu du processus constitutionnel en cours, la Conférence épiscopale souhaitent que les chrétiens et les autres citoyens aient une vision de ce qui constitue les valeurs de l’Évangile, qui devraient selon elle être également une source d’inspiration pour la société et le gouvernement.

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.