Les évêques de France s’engagent contre l’antisémitisme

« Si la foi en Jésus nous distingue et nous sépare, elle nous oblige aussi, dans la mémoire des heures terriblement sombres de l’histoire et en gardant le souvenir des victimes de la Shoah et des assassinats antisémites de ces dernières décennies, à reconnaître ceci : guérir de l’antisémitisme et de l’antijudaïsme est le fondement indispensable d’une véritable fraternité à l’échelle universelle. « 

C’est dans une déclaration signée lundi 1er février et remise au grand rabbin de France, Haïm Korsia et au président du Conseil représentatif des institutions juives de France, Francis Kalifat, que les évêques de France se sont engagés à « lutter énergiquement contre toute forme d’antisémitisme politique et religieux ».

La déclaration qui s’intitule « Lutter ensemble contre l’antisémitisme et l’antijudaïsme sera la pierre de touche de toute fraternité réelle » évoque le lien qui existe entre les juifs et les chrétiens, un « lien spirituel unique ».

Elle rappelle toutefois que « la foi en Jésus » les distingue tout en affirmant que « le fondement indispensable d’une véritable fraternité à l’échelle universelle » doit passer par une guérison de « l’antisémitisme et de l’antijudaïsme ».

« Si la foi en Jésus nous distingue et nous sépare, elle nous oblige aussi, dans la mémoire des heures terriblement sombres de l’histoire et en gardant le souvenir des victimes de la Shoah et des assassinats antisémites de ces dernières décennies, à reconnaître ceci : guérir de l’antisémitisme et de l’antijudaïsme est le fondement indispensable d’une véritable fraternité à l’échelle universelle. »

« La lutte contre l’antisémitisme doit être l’affaire de tous » affirme le texte qui exhorte « non seulement les catholiques mais également tous leurs concitoyens, à lutter énergiquement contre toute forme d’antisémitisme politique et religieux en eux-mêmes et autour d’eux. »

Ce texte qui survient dans le contexte d’une « inquiétante banalisation de la violence avec la multiplication de paroles et de gestes exprimant discrimination et racisme » et « une résurgence de l’antisémitisme en France ». Des manifestations de la violence qui ont poussé les évêques à s’engager d’une manière forte et solennelle auprès du « peuple de l’Alliance ».

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.