Les jeunes plébiscitent la sagesse du passé

C’est l’apanage des Millenials. Là où leurs aînés considéraient que la réussite personnelle et professionnelle passait par le salaire ou les possessions matérielles, la génération née dans les années 90 recherche de l’authenticité, du sens, du vrai.

C’est le paradoxe d’une génération hyper connectée, qui ne supporte plus les vieilles ficelles marketing de papa et ne fait plus guère confiance aux marques. Aujourd’hui, pour contrebalancer le volume colossal d’informations auxquelles ils ont accès, et l’immédiateté avec laquelle ils peuvent la partager, les moins de 30 ans exigent que l’on montre patte blanche.

Les idées nouvelles, pourquoi pas. Mais à condition que l’on prouve qu’elles marchent.

L’innovation, les start-ups, la créativité : oui ! Mais pas à n’importe quel prix ! Cette génération étant plus diplômée et moins bien payée que celle de ses parents au même âge, elle pose des exigences : on ne l’emmènera pas facilement sur des terrains hasardeux. On ne la lui fera pas à l’envers.

Les Millenials aiment ce qui est moderne et qui s’appuie sur la sagesse des anciens.

Le regain d’intérêt pour la spiritualité ne viendra pas contredire cet état de fait. Quand leurs parents délaissaient les lieux de culte, on voit aujourd’hui les jeunes revenir dans les temples, les églises… et les mosquées. Une recherche de sens pour donner un sens à tout ce flot de nouvelles qui les perd.

Tantôt rejetée car jugée vieillotte, tantôt adulée pour son côté révolutionnaire et universel, la sagesse du passé a toujours connu ses vagues d’amour et de désamour. Siècles après siècles, millénaires après millénaires, elle se revêt de ses habits du moment pour affirmer son intemporalité.

Recevez ici quelques incontournables de la sagesse d’antan appliquée à aujourd’hui.

Pascal Portoukalian

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.