Les parents de Leah Sharibu s’expriment après plus de 320 jours de détention

« La confiance et la foi de ma fille m’ont fait réaliser que je vivais sous le même toit qu’une admirable disciple du Christ. »

Leah Sharibu est aux mains de Boko Haram depuis 323 jours. Enlevée le 19 février avec 110 jeunes filles dans leur école de Dapchi, elle reste la seule captive. Parce qu’ils n’ont pas réussi à la convertir de force, les islamistes ont décidé de faire d’elle leur esclave à vie. Ce refus d’abandonner sa foi bouleverse son père :

« La confiance et la foi de ma fille m’ont fait réaliser que je vivais sous le même toit qu’une admirable disciple du Christ. Elle a témoigné qu’elle ne renoncerait jamais au Christ, même si elle devait être tuée des mains de Boko Haram. Cela m’a rendu fier de sa grande foi dans le Seigneur. »

Sa mère en appelle au soutien dans la prière de tous les chrétiens :

« Je sais que dans le monde entier, les fidèles prient et plaident pour la libération de ma fille, mais jusqu’à présent, je n’ai pas revu ma Leah. Je voudrais supplier les chrétiens : ne vous lassez pas de prier pour elle jusqu’à ce qu’elle revienne. »

Selon Aide à l’Église en Détresse, 2000 personnes sont toujours captives de Boko Haram, obligées de se convertir à l’islam, mariées de force à des miliciens, et subissant des violences extrêmes.

La rédaction

Lire aussi sur le même sujet :

« Ni oubliés, ni abandonnés » : Des organisations exigent la libération de Leah Sharibu et d’autres captifs

Les militants de Boko Haram envisagent de faire de Leah Sharibu leur « esclave à vie » plutôt que de l’exécuter

« Une menace a été envoyée… Leah Sharibu serait la prochaine victime » : Boko Haram pourrait l’exécuter dans quelques jours

Peut-être une première preuve de vie de Leah, la jeune nigériane chrétienne captive de Boko Haram qui refuse de renier sa foi

Une seule jeune fille demeure otage de Boko Haram : Leah a refusé de renier sa foi chrétienne

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?